argentine.jpg

Argentine

boy-1454054_1280_edited.png

En résumé ...

Le simple mot, Argentine, fait naître des images aussi grandioses que contrastées. Le tango, la Patagonie, la cordillère des Andes, le vin et le football sont autant d’évocations qui émerveillent et donnent envie de parcourir ce géant d’Amérique latine.

Visiter l’Argentine, c’est tomber sous le charme d’une culture riche et dynamique, que les habitants ont su faire vivre au gré des périodes – fastes ou sombres – de leur histoire. Villes foisonnantes où l’art se rencontre à chaque coin de rue, sommets vertigineux, étendues désertiques, lacs et glaciers aux reflets bleutés… Le pays regorge de lieux inoubliables !

L’Argentine s’étire de tout son long au bout de l’Amérique du Sud, laissant quelques îles perdues voguer sur les flots de l’Atlantique et de l’Antarctique. Une longueur importante et surtout un espace lui permettant d’exposer de nombreux paysages différents ainsi que divers types de climats.

L’Argentine est aussi un pays de bonne chère, connu notamment pour sa viande de bœuf savoureuse et tendre. Les assiettes n’y vont pas de main morte et les portions sont on ne peut plus généreuses. On retrouve également en Argentine les fameuses empanadas, typiques de l’Amérique du Sud ou encore le Pro voleta, un fromage provolone grillé au barbecue ! 

Escalade, randonnée, baignade, kayak, visites culturelles : cette destination offre un large panel d’expériences qui raviront particulièrement les aventuriers en quête de grands espaces à explorer.

     CAPITALE         SUPERFICIE         LANGUE(S) OFFICIELLE(S)       POPULATION  

 Buenos Aires         2 780 400 km²                Espagnol                                    43 377 000

Destinations populaires

buenos-aires.jpg

Buenos Aires

Longtemps, la capitale du pays  est apparue comme une ville singulière en Amérique latine. À la fois proche et distante de l'Europe, c'est à sa situation sur la rive ouest de l'estuaire du río de la Plata, au cœur d'une des plus riches plaines agricoles du monde, qu'elle doit son destin particulier. Comparée à Mexico ou à Lima, la ville demeure, durant toute la période coloniale, de taille modeste (44 000 habitants en 1810, à la veille de l'indépendance). Petit port de contrebande au site médiocre, élevé au rang de capitale de la vice-royauté du Río de la Plata en 1776, Buenos Aires ne prend véritablement son essor qu'avec la mise en place du modèle agro-exportateur (1880-1930). En effet, la fulgurante révolution agricole dans les Pampas insère l'Argentine dans les échanges commerciaux atlantiques. Proclamée capitale fédérale en 1880, la ville s'érige en lieu d'accumulation de la richesse pampéenne.C'est alors que le port est réaménagé dans le prolongement de la place de Mai, à Puerto Madero (1897), pour devenir le débouché des blés et des viandes exportés vers l'Europe

Puerto iguazu.jpg

Puerto Iguazù  

Située à 300 kilomètres de la ville de Posadas et à 18 kilomètres des 275 chutes d’eau (Chutes d’Iguazu), la ville de Puerto Iguazu fondée en 1901, est une ville de toute beauté dotée de magnifiques paysages et une destination idéale pour les amoureux de nature et grands espaces.

Baignée par un climat subtropical humide, Puerto Iguazu (Port d’Iguazu en portugais) est un véritable paradis naturel alimenté par la rivière Iguazu sur laquelle il est possible d’effectuer des voyages et escapades en bateau à travers la forêt exubérante subtropicale, à la découverte de la faune et de la flore locale.

Nichée à un emplacement stratégique au nord-est de l’Argentine, à la limite du Brésil et du Paraguay, Puerto Iguazu est dotée d’un centre-ville équipé de différentes infrastructures touristiques pour accueillir les visiteurs qui viennent dans la région dans le but d’admirer les Chutes d’Iguazu.

el calafate.png

El Calafate

Vous souhaitez visiter El Calafate ? Excellente idée ! Autrefois, point d’approvisionnement des transports de laine en charrette, El Calafate a su devenir au fil du temps une des destinations incontournables de la Patagonie argentine. Peut-être vous demandez vous quand visiter El Calfate et sa région ? Si vous privilégiez les températures, il vaut mieux y aller entre janvier et mars (été austral). Si vous préférez les mois les moins touristiques, optez plutôt pour une visite entre mi-mars et avril. Dans tous les cas, la météo de cette partie du monde est capricieuse et il est souvent avisé de rester quelques jours dans la région afin de trouver la meilleure journée pour les sorties.

El Calafate se situe en Patagonie argentine dans la province de Santa Cruz. La ville a été bâtie le long de la rive sud du lac Argentino. En 2014, elle comptait environ 20 000 habitants. C’est la capitale du département de Lago Argentino. Son nom vient de l’arbre Berbéris, appelé Calafate en Tehuelche.

ushuaia.jpg

Ushuaïa

Ushuaia, Terre de Feu, détroit de Magellan, cap Horn : il est des lieux dont le seul nom suffit à enflammer l'imagination. Depuis que Ushuaia, fière de son statut de « ville la plus australe » du globe, est devenue une destination éminemment touristique, ces solitudes balayées par les vents n'ont presque plus rien d'inaccessible.

Mais dès que l'on sort un peu des (rares) sentiers battus, la puissance singulière d'Ushuaia et de cette terre extrême ne tarde pas à s'imposer, marquant à jamais la mémoire. Attention, une destination à ne manquer sous aucun prétexte !

Ville la plus australe au monde, Ushuaia ne vous laissera pas de glace, bien au contraire ! Avec ses rivières, lacs, mer, montagnes et glaciers, on comprend pourquoi le port a été choisi comme capitale de la Terre de Feu. Au bord du Canal de Beagle, Ushuaia, la ville dynamique, propose tout une palette d'activités qui sauront combler les plus difficiles !

Au menu : surf, plongée, pêche, randonnées, cyclotourisme, équitation, ski...et bien d'autres encore ! Mais ne ratez surtout pas le pittoresque Train du Bout, destination Parc National Tierra del Fuego ! Votre mission ? Découvrir les albatros, pétrels, canards et ranchs typiques de la région ! Insolite, initiatique, Ushuaia sera une (re)-découverte de vous-même...

mendoza.jpg

Mendoza

Bien que la ville soit la capitale de la région, Mendoza n’est pas particulièrement grande. Si les chemins sont parfois difficiles à cause de la chaleur souvent étouffante, les distances plutôt courtes sont abordables pour tout type de touriste. Là-bas, alors que le soleil brûle la peau des voyageurs en été et réchauffe les manants en hiver, il est possible de profiter au sein des parcs des brises du vent faisant voler les gouttes d’eau des fontaines ou de se relaxer dans des cours isolées et ombragées où la verdure a élu domicile. Pour les Français en mal du pays, une pâtisserie tenue par un concitoyen s’est développée dans le centre de la ville ravissant papilles et souvenirs d’un pays quitté quelque temps auparavant.

Deux jours de séjour sont largement suffisants pour découvrir cet endroit. Si vous n’êtes pas très ville, un arrêt est pratiquement obligatoire, malheureusement, car Mendoza est un point central avant de partir pour d’autres destinations.

Salta.jpg

Salta 

Au nord-ouest de l’Argentine, les provinces de Salta et de Jujuy s’étalent sur un territoire aux paysages diversifié mais avec commun leur beauté et le sentiment de dépaysement qu’ils confèrent. Ici, la culture andine est perdurable et se fait de plus en plus ressentir plus on avance au nord sur la route des hauts plateaux andins.

Se visitant très bien en autonomie au volant d’une voiture de location, deux boucles au sud et au nord de Salta permettent de découvrir les très nombreux lieux d’intérêt de la région en autotour.

Au Sud de la belle Salta et son empreinte coloniale, la route travers la sublime Quebrada de Cafayate et ses falaises rocheuses rouge-ocre aux strates bien identifiées. Les paysages sont aussi beaux qu’étonnants et s’admirent directement  depuis la route et les haltes que l’on y fait.  Après la charmante petite ville de Cafayate, la boucle suit ensuite le tracé de la surprenante vallée de las Flechas puis des vallées Calchaquies le long de la célèbre route 40. Après le petit village isolé de Cachi, la route menant à Salta traverse alors les étendues ponctuées de cactus du parc Los cardones.

Au nord, la route de Salta s’élève et gravit les cols des hautes vallées andines. Vous y découvrirez alors une Argentine loin de l’image que l’on s’en fait avec des plaines salines perchées à près de 4000 mètres d’altitude, des vestiges précolombiens et ses petits villages de tisserands au creux de vallées chaudement colorées. La Quebrada de Humahuaca est de celle-ci et offre d’incroyables paysages minéraux à l’image de la montagne aux sept couleurs dans le village de Purmamarca.

san carlos de bariloche.png

San Carlos De Bariloche

Les activités sportives ne manquent pas au fil des saisons. En hiver, vous pouvez pratiquer le ski et à partir des beaux jours, si vous aimez faire monter l'adrénaline dans votre corps et vous faire des petites frayeurs, essayez-vous à l'escalade. Que vous soyez un sportif aguerri ou non, la région se prête aux randonnées pédestres, en vélo ou encore à cheval. Grâce aux nombreux lacs environnants, les plaisirs aquatiques ne sont pas en reste. Les amateurs de pêche en eau douce apprécieront taquiner les truites et les saumons dans les nombreux cours d'eau. Et en levant la tête, peut-être aurez-vous la chance d'admirer le vol de condors.

Dans la région, il y a de nombreux lacs, tous très sauvages, où les possibilités de poser sa tente et de se ressourcer sont multiples. San Carlos de Bariloche dispose également de sentiers de randonnée et des refuges très bien aménagés.

La variation des couleurs allant des plaines jaunâtres désertiques de la steppe aux majestueux sommets blancs et enneigés de la Cordillère des Andes dessine l’un des plus beaux paysages d’Argentine. L’hiver, le centre de ski du Cerro Catedral offre des vues réellement à couper le souffle sur les lacs de la région.