Ladakh.jpg

Ladakh

boy-1454054_1280_edited.png

En résumé ...

Le Ladakh est un district situé dans l'extrême Nord de l'Inde, plus précisément dans l'état du Cachemire. Les principales villes de ce disctrict sont Leh et Kargil, qui se trouvent respectivement à 3 500 et 2 800 m d'altitude. Toute cette région se trouve dans la chaîne himalayenne. Le Ladakh est une partie de l'Inde très différente du reste du pays puisque très proche du Tibet. Preuve en est le surnom de "Petit Tibet" fréquemment donné à cette région !

Contrairement au reste de l'Inde, cette région a l'avantage de ne subir aucune mousson durant l'année. Ainsi, lorsqu'en plein été, l'Asie toute entière est arrosée de trombes d'eau, le Ladakh est épargné. De ce fait, la région est très aride et pauvre en flore.

Autour de Leh, plusieurs sites sont à visiter à moins d'une heure de route. Voici quelques exemples : les monastères Shey, Tiksey ou encore Spituk.

Mais pour découvrir le district du Ladakh plus en détail, il est préférable de séjourner à plusieurs endroits. Le choix est grand car le Ladakh a presque 100 000 km² de superficie, soit environ 1/5e de la France ! Les paysages sont à couper le souffle et diffèrent d'un endroit à l'autre... De nombreux et magnifiques lacs sont également à découvrir dans le sud-est du Ladakh. Il y a même un mini désert avec des dromadaires dans le nord ! Vous serez subjugués par les sommets vertigineux qui se dressent un peu partout, dont les plus célèbres sont dans la région du Zanskar. Il y a également beaucoup de monastères, tous plus beaux les uns que les autres (exemple : Lamayuru), d'authentiques villages et un peuple très accueillant. Vous pourrez également vous diriger vers l'extrême ouest, du côté de la frontière pakistanaise, mais attention, cette zone fait malheureusement l'objet de tensions entre l'Inde et le Pakistan.

CAPITALE         SUPERFICIE         LANGUE(S) OFFICIELLE(S)       POPULATION  

  Leh             59 150 km²                 Anglais                                         274 300

Destinations populaires

hemis ladakh.png

Hemis Ladakh

Le festival Hemis au Ladakh est célébréchaque année le 10 e jour du Tse-Chu, mois lunaire du calendrier tibétain. La fiesta de 2 jours marque l’anniversaire de naissance de Guru Padmasambhava. Ce jour-là, le monastère d’Hémis est magnifiquement orné pour accueillir la cérémonie. Le festival coloré met en valeur les beaux objets d’artisanat de la région. Les indigènes s’habillent également de belles tenues traditionnelles et se rassemblent dans la cour du monastère d’Hemis,le plus grand monastère bouddhiste du Ladakh. Les lamas dansent autour du mât central sur les airs de tambours, de cymbales et de longues cornes. Le désert autrement froid et stérile prend vie pendant le festival Hemis.

Le festival Hemis au Ladakh est l’un des festivals bouddhistes importants, qui est non seulement célèbre parmi les habitants, mais aussi fréquenté par un grand nombre de touristes. Cette célébration jubilatoire est un moyen idéal d’assister à la grande démonstration du bouddhisme tibétain en Inde. En tant que festival qui favorise la fraternité, le festival combine divertissement, histoire, culture et spiritualité pour offrir une expérience paradisiaque. La terre des Lamas s’anime pour célébrer une histoire séculaire qui marque leur identité. Voici les informations détaillées sur Hemis Festival. Jetez un coup d’œil et découvrez les points forts, les principales attractions, la durée et les raisons de célébrer le festival.

Lac pangon.png

Lac Pangong Ladakh 

Le lac Pangong, l’un des lacs de haute altitude les plus célèbres du Leh Ladakh. Cette merveille pittoresque tire son nom du mot tibétain, « Pangong Tso », qui signifie « lac de haute prairie ». Vous pourriez passer des heures à contempler ici, et ne pas avoir encore assez de sa beauté. Pangong Tso est également connu pour changer de couleur, apparaissant bleu, vert et rouge à différents moments de la journée. Si vous avez décidé de partir en voyage au Ladakh de sitôt, n’oubliez pas de visiter le lac Pangong Tso.

Des paysages sereins, beaux, changeants de couleur, tranquilles et pittoresques en toile de fond - y a-t-il autre chose que vous voudriez d’un endroit? Le lac Pangong n’est pas seulement une attraction principale de Leh-Ladakh, mais aussi un paradis pour les amoureux de la nature.

L’envoûtant lac Pangong Tso est un endroit charmant à la frontière indo-tibétaine. C’est l’un des plus hauts lacs d’eau salée au monde perché à une altitude de 4350 m au-dessus du niveau de la mer. Le lac a une superficie de près de 160 km et ce n’est qu’un tiers du lac qui se trouve dans le territoire indien.

Lamayuru.png

Lamayuru Ladakh

Lamayuru se trouve sur l’autoroute Leh - Srinagar et peut être visité depuis Leh (si vous arrivez par avion) ou sur votre chemin de srinagar si vous conduisez à Leh.
Le monastère de Lamayuru est situé à une distance de 127 km de Leh à une hauteur de 3 510 mètres. Lamayuru peut facilement être couvert dans une excursion d’une journée aller-retour de Leh. Lamayuru est connue pour son monastère et pour son paysage « lunaire » – pittoresquement promu comme un « paysage lunaire » pour les touristes. Le paysage est certainement incroyable avec ses formations géologiques spectaculairement étranges, bien que ce ne soit pas unique à Lamayuru. Le monastère de Lamayuru est ancien, construit dans le « paysage lunaire ». Il a de belles fresques et des masques effrayants. Les visiteurs peuvent également voir la grotte vitrée dans la méditation du Lama Naropa. Lamayuru fait partie du secteur Dri-Gungpa dans l’ouest du Ladakh.

Lamayuru a été fondée au 11ème siècle par Mahasiddacarya Naropa. Lamayuru a l’apparence d’un monastère troglodyte avec un paysage lunaire. Lamayuru composé de 5 bâtiments, la structure est en ruines aujourd’hui.

Le festival annuel connu sous le nom de Yuru Kabgyat est l’attraction majeure du monastère. La danse du masque par les lamas est le point culminant du festival. Un autre rituel important suivi pendant le festival est la combustion des effigies. Il représente la destruction de l’ego dans chaque individu. Outre son monastère, Lamayuru attire également les touristes pour son paysage assez similaire au terrain lunaire.

Leh.png

Leh Ladakh

Leh est non seulement la capitale du Ladakh mais aussi le centre des activités économiques. Au fil des ans, Leh est également devenue le centre du secteur du tourisme au Ladakh. La multiplication des hôtels, guest houses, restaurants et autres établissements commerciaux dans la ville de Leh montre à quel point le tourisme a connu une croissance exponentielle au cours des dernières décennies.

La transition de l'agriculture vers le secteur du tourisme a été tout simplement spectaculaire car on dit qu’aujourd’hui, plus de 70% des habitants de la ville de Leh dépendent du tourisme pour leur subsistance.

Et même si la ville est devenue le pôle commercial de la région, Leh a une histoire mémorable à partager avec les touristes. Se promener dans la ville, c'est comme se promener dans le passé lorsque les rois de la dynastie Namgyal ont régné sur ce royaume himalayen pendant près de quatre siècles. Du vaste palais de Leh au fascinant et tranquille Shanti Stupa, en passant par le mystérieux Namgyal Tsemo, la ville de Leh est en effet le cœur de la glorieuse histoire du Ladakh.

Monastère de Thiksé.png

Monastère de Thiksé (Thiksey Gompa)

Derrière la porte d'entrée du monastère de Thiksey, se trouve un restaurant, une guesthouse et une boutique de souvenirs (tout de suite sur la gauche). Ensuite, vous monterez jusqu'à l'école et les différents temples.

Il s'agit d'un des monastères les plus actifs de la région. Bâti au XVIe siècle, son architecture est admirable. Il héberge une communauté de 90 moines, principalement originaires du Zanskar, de la vallée de la Nubra et du Changtang, et des moinillons à partir de l'âge de 8-10 ans.

Temple de Chanpakhang ouvert de 8h à 13h et de 14h à 18h30. On peut admirer une superbe statue de Bouddha Maitreya (futur Bouddha) en position assise. Bénie par le Dalaï-lama en 1980, elle mesure plus de 12 m de haut. Sa construction a engagé 30 personnes travaillant continuellement pendant 3 ans. La statue n'a que trente ans, mais les fresques murales sont beaucoup plus anciennes.

Gompa. Au sommet du Gompa, vous pourrez visiter une très ancienne bibliothèque remplie de manuscrits bouddhiques. Dans la cour, prenez le temps d'observer les peintures murales colorées représentant les divinités.

Musée ouvert de 8h à 13h et de 14h à 18h30, entrée : 30 Rs. Il présente de beaux objets tantriques.

Et n'oubliez pas le Kutong Lhakang, qui contient deux stupas en argent et des reliques sacrées, le Dolma Lhakang, puis le Dukhang Lhakang (ou Hall d'Assemblée) et enfin, le Gonkhang (temple des protecteurs). Le matin, la cérémonie est ouverte au public désirant se recueillir. En haute saison, les touristes affluent.

Le festival de Gustor se déroule chaque année au mois de mars. Il célèbre le triomphe du Bien sur le Mal. Magnifique point de vue pour admirer la vallée de l’Indus.

Vallée de l'indus.png

Vallée de l'Indus Ladakh 

Une large vallée formée par les principaux canaux du Fleuve de l’Indus qui coulent à travers le Ladakh, la région incluse une partie du district de Leh, la région de Skardu et la vaste désert froid qui s’étend plus loin. La Vallée de l’Indus est constituée de grandes étendues de terre vallonnées entrecoupées par de hautes montagnes à travers lesquelles il y a de nombreux cols. La Vallée de l’Indus est l’âme du Ladakh et est stratégiquement la partie la plus importante. Ces frontières touchent celles du Pakistan, de l’Afghanistan, de la Chine et de l’Inde. Passant au milieu d’un vaste milieu sauvage peuplé au cœur même de l’Himalaya, la région de la vallée de l’Indus comprend quelques uns des endroits les moins explorés du Ladakh. Une route carrossable le long l’ancienne route des caravanes à travers les les collines entre Likkir et Temisgong, permet une excursion agréable de deux jours, qui vous amène dans trois monastères majeurs – Likkir, Rizong (aussi épelé Rhidzong) et Tamisgang.