Bhoutan.jpg

Bhoutan

boy-1454054_1280_edited.png

En résumé ...

Juste au pied de l'Himalaya, le Bhoutan, pays méconnu insensible au temps qui passe, vous ouvre les portes de ses paysages extraordinaires et de ses merveilles architecturales. De Thimphu, sans doute l'unique capitale au monde à ne pas avoir de feux de circulation, à Bumthang, centre spirituel du pays avec ses nombreux sites bouddhiques, impossible de ne pas tomber sous le charme de cette contrée longtemps ignorée.

 

Situé entre l'Inde et le Tibet, le Bhoutan émerge peu à peu des siècles d'isolation. Ici, le tourisme de masse n'existe pas et les sites naturels et architecturaux ont été incroyablement préservés. Vous découvrirez une destination unique à travers la beauté des paysages inviolés et l'amitié et la chaleur de ses habitants. Dépaysement et aventure sont les maîtres-mots de tout séjour au Bhoutan alors préparez-vous dès maintenant à vivre une expérience incroyable dans l'un des pays les plus secrets au monde.

Pays méconnu et étonnamment coupé du monde moderne, le Bhoutan est une contrée aussi mystérieuse que fascinante. Volontairement resté à l'écart de la mondialisation, les Bhoutanais entendent conserver leur héritage culturel, leurs traditions religieuses et leur patrimoine naturel, en privilégiant un rythme de développement basé sur le respect de leur environnement. Un voyage au Bhoutan vous emmènera donc en dehors des sentiers battus. Préparez-vous pour une immersion dans la culture bouddhiste, au coeur des paysages de l'Himalaya à couper le souffle.

   CAPITALE         SUPERFICIE         LANGUE(S) OFFICIELLE(S)       POPULATION  

  Thimphou         38 394 km²                 Dzongkha                                      771  612

Destinations populaires

Thimphou.png

Thimphou

La ville de Thimphou s'étend dans les collines à l'ouest de la vallée de Wang Chhu. Elle s'est vite agrandie et modernisée à cause de l'importance de l'exode rural ; les banlieues ont rapidement proliféré. La cité loge à 2 320 mètres d'altitude, au cœur de l'Himalaya. Les forêts qui l'entourent apportent une teinte de vert à son apparence.

Dans le quartier de Taschichoedzong, plusieurs immeubles sont dédiés aux services gouvernementaux. La rue principale Norzim Lam a été récemment restaurée. Elle regorge de boutiques, d'hôtels, de restaurants, d'arcades et de bâtiments publics. Tous les futurs édifices doivent être conçus dans un style traditionnel. Les maisons bhoutanaises sont généralement décorées de peintures et de motifs bouddhistes.

Plusieurs immeubles se dressent dans la ville et ses environs, accueillant entre autres des résidences familiales et des magasins traditionnels. En fin de semaine, un marché a lieu près de la rivière. Celui-ci, très animé, expose une large gamme de produits frais, viandes et légumes, mais aussi des articles souvenirs. La majorité des petites industries sont implantées au sud du pont principal

Thimphou forme un mélange entre modernité et tradition. De ce fait, la ville maintient un caractère national fort dans son style architectural.

Paro.png

Paro 

Perdue au beau milieu d'une vallée himalayenne, Paro est l'unique porte d'entrée aérienne du pays. C'est donc un passage incontournable pour tout voyageur souhaitant découvrir le Bhoutan. Mais en plus de son aéroport perché à plus de 2200 mètres d'altitude et entouré de profondes forêts de sapin, la ville de Paro est aussi réputée pour ses trésors historiques. On y trouve par exemple toute une collection de dzong impressionnants, qui seraient d'ailleurs les plus anciens du pays.

Paro s'entoure de paysages merveilleux et chaque atterrissage est l'occasion de découvrir cet environnement magique. Tout autour de la ville et de son aéroport, les montagnes majestueuses, les petits villages pittoresques et isolés et les falaises vertigineuses forment un décor grandiose et authentique. Dès l'arrivée sur place l'immersion est au rendez-vous, au coeur de l'une des villes les plus isolées au monde.

Parmi les sites culturels à ne pas manquer à Paro, le monastère de Rinpung Dzong occupe la première place du podium. Surplombant la ville, il permet de retracer toute une partie de l'histoire de la région. L'édifice, construit du 10e au 17e siècle, arbore cinq étages et représente l'un des plus hauts lieux du bouddhisme au Bhoutan. Le monastère servit autrefois de moyen de défense contre les invasions tibétaines.

Au fil de vos balades à Paro et aux alentours de la ville, vous découvrirez nombre de monuments historiques. Le temple de Kyichu Lhakhang, l'un des plus anciens du Bhoutan, permet de découvrir un édifice bâti au 7e siècle et toujours en activité à ce jour. A quelques kilomètres de là, se trouve également le nid du tigre, surnom donné au monastère de Taktshang. Cet ensemble de temples perché à plus de 3 000 mètres d'altitude surplombe la vallée du Paro. Construit au 17e siècle, il est l'un des sites les plus sacrés du Bhoutan.

Trongsa.png

Trongsa

Trongsa se traduit littéralement par « nouveau village. » La ville possède son dzong, une forteresse construite sur plusieurs étages. Celui-ci est perché au sommet d'une crête dans la gorge de la rivière de Mangde, jalonnée par les routes du sud et de l'ouest. Le dzong de Trongsa est visible sous tous ses angles depuis la ville.

Le marché principal de Trongsa a été aménagé dans une rue en étage, entre des maisons traditionnelles colorées en blanc. La ville compte également de nombreux hôtels, maisons d'hôtes et des restaurants, qui depuis leurs balcons offrent une vue imprenable sur l'ensemble de la cité.

Trongsa abrite un musée. Fondé dans l'ancien pavillon du dzong de Ta, l'établissement est aujourd'hui dédié à la dynastie Wangchuck et compte parmi les sites incontournables pour découvrir l'histoire du royaume bhoutanais.

Punakha.png

Punakha

La capitale de Punakha est devenue le centre administratif et religieux de la région. Elle a grandement évolué ces dernières années. Plusieurs hôtels et magasins logent dans les différents quartiers de la ville.

Lors de votre échappée belle dans le district de Punakha, laissez-vous séduire par le paysage idyllique de la vallée. En s'entourant de deux rivières, la région jouit d'un climat tempéré permettant le développement d'une grande variété de végétation. Rhododendrons, magnolias, lauriers et figuiers peuplent les forêts qui décorent la vallée. En temps clair, vous pouvez apercevoir une partie de la chaîne himalayenne.

Sur le plan culturel, Punakha ne manque pas d'atouts. Un des monuments historiques du district renferme le corps embaumé du grand roi fondateur du Bhoutan Zhabdrung Ngawang Namgyal.

phuentsholing.png

Phuentsholing

Phuentsholing s’impose comme le centre commercial du pays. La ville vous expose un mélange de plusieurs groupes ethniques venant de trois pays, à savoir l’Inde, le Bhoutan et le Népal.

La ville prend place sur les contreforts de l’Himalaya dans la plaine du Dwar. Elle s’étend sur 15 km de large et s’étire le long de la frontière du sous-continent, sur une partie du Gange au niveau du Bengale. Elle est bordée à l’ouest par la rivière de Torsa qui s’écoule jusqu’en Inde. Dédiée au commerce transfrontalier, la ville se révèle être très dynamique. Elle héberge le siège de la Banque Nationale du Bhoutan et sert de liaison entre plusieurs pays d’Asie du Sud.

Émergeant en arrière-plan comme une grande barrière, l’Himalaya domine le paysage à Phuentsholing. La cité constitue d’ailleurs un camp de base pour les randonneurs voulant s’aventurer dans les montagnes, ce qui a largement contribué au développement du tourisme et de la ville elle-même. Côté architecture, les bâtiments modernes y gagnent petit à petit du terrain. Phuentsholing dispose de nombreux hôtels et bureaux administratifs, ce qui n’empêche pas la préservation de l’environnement naturel, de la propreté et de la sécurité.