CAP-VERT




Bon à savoir

"Tout le monde a en tête les mornas et coladeiras de Césaria Evora, pourquoi ne pas découvrir son petit pays, encore épargné par le tourisme de masse ? Pourquoi ne pas randonner dans ses paysages sublimes où la montagne se jette dans la mer, où au détour d’un sentier apparaît un village coloré agrippé aux rochers, ou un village de pêcheurs dans lequel flâner. Effervescence de la végétation tropicale ou canyons arides, silhouette noire d’un volcan, plage de sable noir ou blanc : contraste des couleurs, des paysages et des cultures dans ce merveilleux archipel aux dimensions si humaines, aux habitants si chaleureux.
Balayé par les vents, les alizés en particulier qui y amènent les voiliers en partance pour les Amériques, un voyage dans les îles du Cap-Vert enchante et captive par ses paysages contrastés, lunaires ou luxuriants, les innombrables activités de plein air qui s’y pratiquent et la culture métissée (que savent si bien exprimer les artistes capverdiens) qui règne dans cet archipel d’influences européennes, africaines et latines."


INFOS PRATIQUES AVANT DE PARTIR


Formalités

Passeport

Il faut présenter un passeport valide au moins 6 mois après le retour.

Depuis le 1er janvier 2019, les Français et les citoyens de l’Union européenne et de la Suisse sont exemptés de visa pour des séjours jusqu’à 30 jours.


Pré-enregistrement obligatoire

Depuis le 1er janvier 2019, les voyageurs étrangers doivent, quelques jours avant leur départ, s'enregistrer sur un site officiel gouvernemental. Il est conseillé de procéder à ce pré-enregistement 5 jours avant le voyage. Il faut saisir les données de son passeport, des infos sur le séjour (dates de séjour) et les vols, et le lieu d’hébergement au Cap-Vert. Compter environ 20 minutes pour effectuer ce pré-enregistrement.

Sur ce même site gouvernemental, on peut aussi en profiter pour régler la nouvelle taxe de sécurité aéroportuaire (TSA, voir plus bas).


Visa pour un séjour de plus d'un mois

Pour un séjour de plus de 30 jours (maximum 90 jours) le visa est obligatoire. Il s'achète auprès du consulat.

Il faut présenter :

  • un formulaire de demande de visa rempli ;

  • la photocopie du passeport valide au moins 6 mois après la fin du séjour, et comportant 2 pages entièrement libres (pages face à face) ;

  • 2 photos d’identité en couleurs de format 4,5 x 3,5 cm (photos scannées refusées), trombonnées au formulaire ;

  • 2 enveloppes pré-timbrées, 1 enveloppe « lettre suivie », et 1 enveloppe affranchie pour 20 grammes et vierge ;

  • la copie du billet d'avion, ou une attestation de voyage aller-retour ;

  • le réglement du visa en chèque bancaire.

Le visa doit être utilisé (pour l'entrée et la sortie du Cap-Vert) dans une durée de 6 mois à compter de sa date de délivrance.


Taxe de sécurité aéroportuaire

Par ailleurs, une taxe de sécurité aéroportuaire (TSA) est appliquée : 3 400 escudos cap-verdiens (environ 30,83 €) pour les vols internationaux.

Cette taxe peut être réglée au moment du pré-enregistrement, obligatoire pour tous les voyageurs étrangers, à effectuer sur le site officiel gouvernemental (voir plus haut). Elle peut aussi être acquittée à l’arrivée dans l’un des 4 aéroports internationaux de l’archipel (mais jamais pour les enfants de moins de 2 ans).


Visa à l'arrivée

Il est parfois possible d'obtenir un visa à l'arrivée. Officiellement, le visa à l'arrivée ne peut être délivré qu'aux voyageurs ne disposant pas d'ambassade dans leur pays de résidence. Dans les faits, l'apposition du visa à l'arrivée est accordée pour des voyageurs quel que soit leur pays de résidence.

ATTENTION : il s’agit là d'une tolérance, et l'obtention du visa avant le départ reste fortement conseillée pour éviter les déconvenues.



Langues officielles

Sur l’ensemble des îles du Cap-Vert, la langue officielle est le portugais. Cela signifie que tous les documents administratifs officiels de ce pays doivent forcément être rédigés dans cette langue et qu’elle doit forcément être apprise. Bien qu’elle soit la seule langue reconnue officiellement, elle n’est pourtant pas la seule à être utilisée. Majoritairement, les habitants s’expriment en créole capverdien. Dans les écoles, l’anglais et le français font partie des matières qui sont enseignées aux enfants.




Electricité :

Vérifier si vous aurez besoin d’un adaptateur électrique ou d’une multiprise de voyage.

  • Adaptateur électrique: Non

  • Prise: Type C / F

  • Voltage: 230 V

  • Fréquence: 50 Hz

Voltage et fréquence

Le voltage et la fréquence aux îles du Cap-Vert sont les mêmes qu’en France (230 V, 50 Hz). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils.

Les prises électriques

Aux îles du Cap-Vert ont utilise des prises de type C / F. Aux îles du Cap-Vert vous n’avez pas besoin d’un adaptateur. Ces prises de courant sont compatibles avec les fiches mâles de vos appareils. Prise type F peut être utilisée aussi avec la fiche mâle C et E. Prise type C peut être utilisée aussi avec la fiche mâle E et F.




Monnaie & change

- L’unité monétaire est l’escudo cap-verdien (CVE). En janvier 2021, 1 € = 110,27 CVE et 100 CVE = 0,90 €.

- Un bureau de change est ouvert 24h/24 à l’aéroport international de Sal. Certains hôtels peuvent faire du change.


- Tous les distributeurs automatiques n'acceptent pas les cartes internationales, et il faut parfois retirer de l'argent aux guichets des banques.


- On trouve des banques sur chaque île (mais presque exclusivement dans les villes principales) quelques guichets automatiques acceptant la carte Visa internationale utilisables 24h/24 à Praia et Mindelo. La vie étant assez chère et l’utilisation des cartes bancaires encore restreinte, mieux vaut se munir de suffisamment de liquidité. Sinon, se munir de chèques de voyage. Préférez les grosses coupures, car certaines banques appliquent des frais selon le nombre de chèques.


- Les cartes de crédit internationales sont de plus en plus acceptées. Néanmoins, la Mastercard n’est pas acceptée dans tous les distributeurs automatiques ni dans tous les terminaux de paiement électroniques. La carte Visa est plus largement acceptée.

- Dans les grandes villes, l'euro est souvent accepté, notamment dans les hôtels.

- L'escudo cap-verdien ne peut être changé que sur place. Avant de quitter le Cap-Vert, veillez donc à les écouler ou à les échanger ; c'est possible à l'aéroport.



Circuler au Cap-Vert

En avion : L’arrivée au Cap-Vert s’effectue aux aéroports internationaux de Sal, de Praia, Boa Vista et São Vicente. Presque toutes les îles ont un aéroport.

La TACV (Transportes Aéreos de Cabo Verde, ou Cabo Verde Airlines), compagnie nationale, assure des liaisons entre Paris-Charles-de-Gaulle et Praia ou Sal, ainsi que des vols intérieurs. La TACV s'est améliorée au niveau de la ponctualité, mais les horaires restent fluctuants et les retards réguliers. Les vols sont souvent complets en périodes de vacances (à Noël et pendant l'été) et de festivals. On trouve des bureaux de TACV dans les villes principales de chaque île.


En bateau : Les liaisons maritimes entre les îles sont assurées par la compagnie CV Interilhas depuis 2019 composée d'une flotte de 12 bateaux. Bien que îles soient toutes desservies, les traversées sont souvent longues et les retards toujours fréquents. Cependant, les liaisons maritimes sont meilleur marché que les vols intérieurs.

À noter que Santo Antão n'a pas d'aéroport ; on n'accède à l'île que par ferry, depuis São Vicente (1h de trajet). De même pour Brava, à laquelle on n'accède que par liaison maritime au départ de Fogo.



En voiture : À l'exception de l'île de Santiago, le réseau routier est relativement limité. Les routes sont généralement pavées et parfois asphaltées. Les pistes de terre sont nombreuses en zones rurales et sont difficilement praticables pendant la saison des pluies. La circulation routière est relativement anarchique.

La location de voiture

La location de voiture (le plus souvent des 4x4) commence aussi à se développer sur les îles de Santiago et Mindelo. La location de voiture est possible sur les îles Sal, São Vicente, Santiago et Fogo. Pour les touristes, le permis de conduire français suffit. Une assurance tous risques est conseillée. Au volant, on recommande ensuite la plus grande vigilance.



En taxi : Les aluguers (« à louer ») sont des minibus collectifs, des sortes de taxi-brousse locaux, parfois des pick-up. Ils relient les villages entre eux pour une somme modique. Ils ne partent que lorsqu'ils sont pleins. Les horaires sont plus que souples, et le circuit n'est pas déterminé à l'avance. Pour accéder à certaines plages ou villages retirés, il faut bien souvent affréter un aluguer avec chauffeur.

À la sortie des aéroports, les taxis pratiquent des prix assez élevés, mais on peut rejoindre la route principale et attendre un aluguer (à Sal et à Boa Vista).



Santé

- Aucun vaccin n’est obligatoire spécifiquement pour le Cap-Vert. En revanche, les voyageurs passant par le Sénégal (Dakar) ou le Brésil doivent être vaccinés contre la fièvre jaune. Si vous venez de Dakar et même si vous y avez transité, vous devez ainsi présenter un carnet international de vaccinations.

- Il est bien entendu conseillé d'être à jour pour ses vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, coqueluche, polio (DTCP), et hépatite B. Les vaccinations contre l'hépatite A et la fièvre typhoïde sont également recommandées, éventuellement celles contre la rage et les méningites à méningocoque A et C. gratuité des traitements médicaux.



Téléphonie et internet
Téléphone

- De la France vers le Cap-Vert : le 00-238, puis le numéro du correspondant à 6 chiffres dont le premier est indicatif de l’île (neuf pour les portables). - Du Cap-Vert vers la France : 00-33, puis le numéro du correspondant à 9 chiffres.

Toutes les îles sont équipées de cabines à cartes, cartes que l’on peut se procurer dans les postes, certaines merceria et stations-service. Le réseau mobile couvre théoriquement toutes les îles de l'archipel.


- Numéros utiles :

  • Police nationale : 132

  • Sapeurs-pompiers : 131

  • Police judiciaire : 134 (île de Santiago) - 800 11 34 (îles de São Vicente et Sal)

  • Hôpital : 130

Internet

Le réseau Internet est bien développé. On trouve au moins un cybercafé par île. Compter entre 100 et 300 ECV de l’heure, selon les îles. Les connections sont moins bonnes en zone rurale.



La meilleure période pour partir
Le Cap Vert présente l'avantage de pouvoir être visité à tout moment de l'année. Une seule chose à savoir : les vents. Nos conseils ici.

En bref

On peut partir au Cap Vert tout au long de l’année : les températures n’iront pas en dessous de 20 degrés ! Le Cap Vert est le pays le plus frais de toute l’Afrique de l’Ouest, ce qui n’est pas désagréable quand on visite. S’il pleut plus entre août et octobre, ce qui peut en freiner certains, c’est aussi la seule période qui ne soit pas trop sèche : le reste de l’année, le climat de l’archipel est en effet semi-désertique. C’est donc vous qui voyez. Un seul conseil : prenez un coupe-vent, les vents soufflent fort tout au long de l’année.


Meilleure période pour un voyage sportif au Cap Vert

L’archipel se prête à merveille à de superbes randonnées, notamment sur les îles Brava ou São Vicente. Les plus courageux pourront faire l’ascension du Pico sur l'île de Fogo. Des ballades à vélo, plus ou moins sportives, sont également possibles dans les paysages magnifiques du Cap Vert. Côté mer, pratiquez le surf, la planche à voile et le kitesurf.

Vous pouvez partir tout au long de l’année, avec une préférence pour les mois de juin à octobre pour la pêche.


Quand partir découvrir la faune et la flore du Cap Vert

Amoureux de nature et de plages, on vous souhaite de croiser une des cinq espèces des tortues qui pondent sur les rivages des îles. Au-dessus de vos têtes, observez une avifaune riche : alouette de Raso, rousserolle du Cap-Vert, frégates...Vous rencontrerez des perroquets de mer, des barracudas et autres poissons tropicaux dans les eaux de tout l'archipel. Vous croiserez aussi le célèbre gecko du Cap et observerez une flore adaptée au climat chaud et sec qui devient luxuriante pendant la saison des pluies.

Partez tout au long de l’année et protégez-vous simplement du vent.


Meilleure période pour voyager dans les îles du Cap

Découvrez l’île principale Santiago, sa capitale Praia, ainsi que Cidade Velha, première ville coloniale Portugaise chargée d'histoire. Passez aussi par les îles de Boa Vista et Sal, mais soyez avertis : cette dernière est l’île la plus visitée de l’archipel et elle est envahie de voyages organisés. À São Vicente, vous découvrirez la plus belle ville de l’archipel, Mindelo et sa vie nocturne animée. Visitez aussi Santo Antao et Brava, point de départ de nombreuses très belles randonnées.

Vous pouvez partir toute l’année sans hésiter.


Quand participer aux fêtes et festivités du Cap Vert

En janvier a lieu la « Fête des Héros », durant laquelle on célèbre l’indépendance de l’archipel. Février accueille à Mindelo le fameux carnaval, tandis qu’on célèbre en avril la fête des Bandeiras à São Filipe sur l’île de Fogo. Les 3 et 4 mai, c’est la fête de l’abolition de l’esclavage à Boa Vista ; et en juillet celle de l’Indépendance. Le mois d’août est marqué par le festival de musique de Baia das Gatas à São Vicente, puis a lieu la fête nationale, le 12 septembre.


Meilleure période pour faire de la plongée au Cap Vert

En tant qu'archipel, le Cap-Vert offre de nombreuses plages de rêves mais aussi de beaux spots de plongées sous-marine. Thons, carpes rouges, murènes, dauphins et même orques et requins dormeurs, vous croiserez de nombreuses espèces en plongeant au Cap. Choisissez l’île de Sal pour débuter, ou São Vicente si vous avez un peu plus d’expérience, car les courants sont parfois forts.

Partez entre mars et novembre pour plonger dans les meilleures conditions.


Décalage horaire

Quand il est 12h à Paris, il est 10h au Cap-Vert en hiver, 9h en été.









gif

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout