EGYPTE




Bon à savoir

Connue pour la splendeur de ses pharaons et les péripéties de ses dieux, l’Égypte recèle de nombreux trésors, tant culturels qu’architecturaux. Vallée des Rois, Pyramides de Gizeh, Bibliothèque d’Alexandrie, autant de traces de son prestigieux passé.
Un pays où l’éclat de ses édifices dessine un paysage à couper le souffle qui ne peut que ravir les yeux des plus nonchalants.
Un pays aux milles paradoxes, où les rues palpitantes et bruyantes des marchés du Caire contrastent avec le silence assourdissant de l’immense plateau désertique du Sahara.
Vous serez subjugué par la beauté des majestueux temples d’Abou-Simbel, isolés au sommet d’une colline, devant le Nil. Le Nil, véritable nerf du pays, a su conserver au fil du temps, les plus beaux vestiges de son passé que vous découvrirez le temps d'une croisière.
Bien au-delà du domaine architectural, vous découvrirez la culture égyptienne. Celle où les souks sont rois, où l’odeur des épices parfume les rues, où les conversations sont ponctuées de franches accolades, reflets d’une vie passionnée.


INFOS PRATIQUES AVANT DE PARTIR


Formalités

Documents de voyage nécessaires pour l’Égypte:

Tous les visiteurs doivent posséder un passeport valide au moins six mois à compter de la date d’entrée en Égypte et la plupart ont besoin d’un visa pour l’Égypte. Vous n’avez pas besoin d’une assurance voyage pour séjourner en Égypte, bien que ce soit vivement recommandé.


Ai-je besoin d’un visa pour voyager en Égypte?

Pour la plupart des visiteurs, les documents de voyage nécessaires pour entrer en Égypte sont un passeport et un visa. Cependant, certains voyageurs n’ont pas besoin d’un visa pour entrer en Égypte.


1) Les ressortissants de Bahreïn, Hong Kong, Koweït, Oman, Arabie Saoudite, et Émirats Arabes Unis peuvent séjourner en Égypte sans visa (pour une période de maximum 3 mois).


2) Les ressortissants de pays de l’UE et des USA qui visitent les stations touristiques de Charm-el-Cheikh, Dahab, Nuweiba et Taba pour 15 jours maximum peuvent obtenir un tampon d’entrée gratuit à l’arrivée. Si le voyage dure plus longtemps ou que le voyageur désire quitter ces stations touristiques, il doit obtenir un visa.


3) Les voyageurs en transit n’ont pas besoin d’autres documents de voyage pour l’Égypte en dehors de leur passeport, tant que la période de transit ne dépasse pas 48 heures. Les passagers qui transitent moins de six heures peuvent quitter la zone de transit, mais pas l’aéroport.



Langues officielles

Bien que l'arabe standard moderne soit la langue officielle, l'arabe égyptien est la langue la plus parlée parmi les langues parlées en Égypte. C'est aussi la langue nationale de facto dans le pays. La langue possède 68% de haut-parleurs, et il est largement utilisé dans la littérature comme les pièces de théâtre et les romans et les formes médiatiques telles que la publicité, le cinéma et les journaux.




Electricité :

Vérifier si vous aurez besoin d’un adaptateur électrique ou d’une multiprise de voyage.

  • Adaptateur électrique: Non

  • Prise: Type C / F

  • Voltage: 220 V

  • Fréquence: 50 Hz

Voltage et fréquence

Le voltage 220 V est différent en Égypte et est plus bas qu’en France (230 V), mais ceci ne pose pas de problème. Les fabricants ont tenu compte de la différence (tolérance). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. En cas de doute, contrôlez les. Les chargeurs de tablette, de portable, appareil photo, téléphone portable, brosse à dent électrique sont presque tous utilisable en en Égypte. Ils comportent cette mention: 'INPUT: 100-240V, 50/60 Hz'.

Les prises électriques

En Égypte ont utilise des prises de type C / F. En Égypte vous n’avez pas besoin d’un adaptateur. Ces prises de courant sont compatibles avec les fiches mâles de vos appareils. Prise type F peut être utilisée aussi avec la fiche mâle C et E. Prise type C peut être utilisée aussi avec la fiche mâle E et F.



Monnaie & change

La monnaie nationale

La monnaie en Égypte est la livre égyptienne (LE), qu'on appelle pound (en anglais, abrégée EGP) ou guineh (en arabe). Elle de divise en 100 piastres (piasters en anglais, ‘irsh en arabe). Depuis la dévaluation de 2016, le cours de la livre égyptienne reste flottant, il peut donc fluctuer (à vérifier avant le départ). Début 2021, 1 € valait 17 LE.

Refusez systématiquement les billets déchirés, car vous auriez du mal à les écouler. En revanche, n’attendez pas de coupures impeccables. Beaucoup de billets comportent des gribouillis, des chiffres, des noms. Dans une société où l’argent liquide reste la règle (peu de chèques, cartes de paiement utilisées uniquement par une petite partie de la population), les Égyptiens ont la manie d’écrire sur leurs liasses (la valeur, le destinataire...) !


Le change

Si vous changez des devises, vos billets doivent être impeccables : les banques vous les refuseront pour le moindre gribouillis. Il est préférable de changer ses devises au fur et à mesure. Il devient très difficile de changer ses livres égyptiennes en euros à l’aéroport du Caire car les banques ne délivrent plus de devises. Et en Europe, cette monnaie n’est pas convertible sur le marché international. Donc calculez bien vos dépenses du dernier jour.

Les banques

On trouve des banques dans toutes les villes, grandes ou moyennes (mais peu dans les oasis). Toutes les banques font le change, vérifiez bien votre bordereau et recomptez toujours l’argent qui vous a été remis avant de quitter le comptoir. Les banques n’ajoutent pas de commission.

- Horaires : ouvertes du dimanche au jeudi de 8h30 à 14h, fermées les vendredi et samedi. Pendant le ramadan, elles ouvrent de 10h à 14h. Dans les villes touristiques, certaines banques laissent leur comptoir de change ouvert assez tard et tous les jours (idem dans les grands hôtels).

Les cartes de paiement

Les distributeurs automatiques sont très nombreux, ils acceptent les cartes Visa et MasterCard pour des retraits en livres égyptiennes uniquement. Il n'y a vraiment que dans les villages qu'on n'en trouve pas ou peu. La MasterCard permet aussi de retirer de l’argent aux guichets des banques suivantes : Arab African International Bank, Bank of America, Misr. Si vos retraits sont bloqués alors que votre compte est normalement approvisionné, essayez de retirer au guichet d’une banque plutôt qu’à un distributeur.


Attention, les guichets des musées et sites touristiques n’acceptent pas les cartes de paiement.


- Certains hôtels et magasins majorent le montant des achats de 3 à 5 % pour tout paiement par carte American Express en raison de la commission facturée par cette compagnie auprès de ces établissements. Pour la même raison, certains commerçants vous diront qu’ils n’acceptent pas les cartes American Express mais seulement la carte Visa. Insistez et tenez bon !

- Pour les gros achats, demandez toujours une facture au commerçant, au cas où vous auriez une contestation à faire. S’il n’a pas de facturier, demandez-lui d’en établir une sur papier libre.

- Lors des retraits, prenez toujours le ticket de la machine. De même, pensez à récupérer l’empreinte de votre carte de paiement après avoir rendu votre véhicule de location.



Circuler en Egypte

En Bateau de croisière :

- Confort : ce sont de véritables hôtels flottants. Cabines généralement très confortables avec salle de bains, pont supérieur où l’on aime flâner, regarder la rive défiler ou se rafraîchir dans la piscinette. Des soirées sont organisées.


- Prix attractifs : les prix des croisières sur le Nil se sont vraiment démocratisés, et on trouve des offres alléchantes aussi bien dans les vitrines des agences de voyages que sur Internet. Des formules tout compris en pension complète, excursions organisées avec un guide égyptologue parlant le français, tickets d’entrée sur les sites inclus.

Les routards qui n’ont pas réservé de croisière depuis leur pays d’origine peuvent soit s’adresser à une agence de voyages locale (en principe, tarifs bien négociés), soit se renseigner directement à la réception des bateaux à quai.

Tarif tout compris à la journée.

Demander si possible d’embarquer au moment du départ du bateau.


- Embarcadères : si les programmes affichent des formules 3 nuits + 4 jours, voire plus, à Louxor le bateau reste 1 ou 2 jours à quai, le temps de visiter les sites de Louxor, Karnak et la nécropole thébaine. Ils accostent alors les uns contre les autres. Si votre bateau se trouve coincé entre 2 autres, de votre cabine, vous aurez une vue... sur d’autres cabines. Mieux vaut toujours vérifier où se trouve l’embarcadère.


- Pas de tout repos : les visites des sites, parfois très tôt le matin, sont assez fatigantes... De plus, la croisière revêt rarement un caractère intimiste.


- Repas : les buffets gargantuesques et souvent somptueux sont tentants, mais l’estomac n’apprécie pas toujours ce changement de régime et de quantité. Mieux vaut éviter les crudités, car les turistas sur le Nil sont quotidiennes.


En train : - Bon marché, même en 1re classe. Réduction de 30 % sur présentation de la carte internationale d'étudiant. Pas de réduction sur les trains-couchettes, très chers.

- Les billets sont désormais imprimés en anglais.

- On ne composte pas son billet, le contrôleur s'en charge à bord du train. Si vous ne pouvez obtenir un ticket, vous avez toujours la possibilité de monter à bord du train et de l'acheter au contrôleur directement (l'amende, symbolique, est de quelques livres).

- Les wagons sont non-fumeurs, et les Égyptiens respectent cette règle.

- Attention aux revendeurs de billets au noir, spécialisés dans la chasse aux touristes.

- Lorsque vous arrivez à la gare, rendez-vous directement au bureau d'information pour vérifier de quel quai part votre train, ou demandez aux porteurs. Si vous êtes chargé, il y aura toujours un porteur pour vous aider ; le tarif est de 5 LE par bagage.

- Dans la plupart des trains, service de rafraîchissements, thé, gâteaux... à la place. Les prix sont raisonnables, mais certains serveurs ont une fâcheuse tendance à profiter des touristes.


En Bus : Le réseau de bus est très développé. Les relient plusieurs fois par jour Le Caire à Alexandrie, au Fayoum, aux grandes villes du Delta, du canal de Suez, de la Haute-Égypte (via Hurghada), aux oasis du désert Libyque ou aux stations balnéaires du Sinaï, de la mer Rouge et de la Méditerranée. Mais certaines zones sont déconseillées.

Ils sont généralement climatisés (parfois beaucoup trop) et équipés d'une vidéo entre les grandes villes.

Il vaut mieux réserver sa place 1 ou 2 jours à l'avance. Parfois moins cher que le train, mais ce dernier est nettement plus confortable, même en 2e classe. Pas de réduction étudiants. Les billets non utilisés ne sont pas remboursables.

Au départ du Caire, pour aller à Alexandrie, Louxor, Assouan, préférez le train, plus rapide et bien plus confortable. Certaines gares routières ont été déplacées à la périphérie des villes (notamment à Alexandrie, Suez...), ce qui complique l'arrivée.

Les boissons et friandises à bord vous seront facturées à la descente, et souvent au prix fort.



En voiture : Les voitures sont admises librement pour la durée du séjour sur présentation de la carte grise et d'un carnet de passage en douane (triptyque). Mais on vous demandera d'acquitter une taxe d'entrée dans le pays qui dépend de la cylindrée de votre véhicule. Les propriétaires de gros 4x4 ou de mobile-homes se sont plaints du montant exorbitant de cette taxe (autour de 500 $ !).

Pour conduire en Égypte, vous devez vous munir d'un permis de conduire international (à demander à votre préfecture ; la démarche est simple et gratuite). On vous le réclamera lors de la location d'un véhicule et à chaque contrôle de police.


Cependant, On vous déconseille carrément d'essayer, la circulation ayant nettement empiré ces dernières années. C’est simple, aucune règle n'est respectée. L'Égypte atteint l'un des ratios nombre d'habitants/nombre de morts sur la route les plus élevés au monde. La conduite est souvent difficile à cause du comportement des autres conducteurs, des minibus et camions qui se prennent pour les rois de la chaussée, du nombre grandissant de conducteurs sans permis de conduire, du flux des motos qui, sans règle, surgissent à vive allure de partout, des animaux sur les routes, de la sortie des villes de plus en plus compliquée avec les bretelles de bitume qui se croisent, sans parler de la signalétique routière en arabe !



En taxi Collectif: Ce sont le plus souvent des 504 Peugeot familiales (7 places) ou des minibus japonais (14 places). Le prix d'une course est un peu moins cher que celui du billet de train 2e classe sur les petites distances. Départ quand la voiture est complète. Ils roulent plus vite que le train mais s'arrêtent pour le repas et la prière (ou ne roulent pas du tout pendant le ramadan) ; finalement même durée en plus souple - pas de réservation - et plus convivial, mais surtout beaucoup plus dangereux. Les taxis collectifs et surtout les minibus roulent vraiment comme des fous. À éviter systématiquement de nuit. De plus, en Moyenne et Haute-Égypte, ils ne sont plus autorisés à prendre des touristes et des Égyptiens en même temps.

Gros inconvénient : tous les gouvernorats essaient de placer les gares de taxis collectifs à la périphérie des villes ; c'est un parcours du combattant pour y aller, et ça coûte une fortune en taxi, si l'on est chargé. Au Caire, on vous conseille carrément d'y renoncer.



En dahabeyya

Une dahabeyya est un bateau à voile qui servait jadis à transporter les notables sur le Nil.

Rien ne vaut cette sensation de glisse, voile au vent, le plaisir d’accoster sur des plages sauvages, ou de visiter des vestiges où personne ne s’arrête.

Les dahabeyyas reviennent à la mode, tant pour l’intimité de leurs quelques cabines (6 à 10 en moyenne) que pour le charme d’une déco soignée et la liberté du programme.

Ces embarcations naviguent vent arrière. Elles effectuent donc leurs croisières plutôt dans le sens Esna (pour éviter de passer l’écluse) – Assouan.

Certaines dahabeyyas n’ont plus rien à voir avec les traditionnels voiliers et ont troqué la navigation à la voile contre des moteurs. D’autres continuent à effectuer une partie de la croisière réellement à la voile et quand le vent cale, elles sont tirées par de petits remorqueurs.

Il arrive qu’elles soient affrétées à l’année par des agences de voyages. Possibilité de louer aussi directement la totalité d’une dahabeyya de charme, ou juste une cabine, auprès de compagnies sérieuses comme :



En sandal

Proche de la dahabeyya, le sandal est plus petit et moins luxueux. Les cabines sont aménagées dans la coque du bateau et l’espace y est donc compté. C’est un bon compromis entre la felouque et la dahabeyya (niveau prix également). Le sandal offre toute la liberté d’un voyage au rythme du Nil, à la voile (ou tiré par un petit remorqueur).

À bord, intimité assurée car le sandal n’accepte que très peu de passagers ; en famille, ça devient carrément un bateau privé. Le rêve !

Outre sa taille et son prix, le sandal présente l’avantage de naviguer aussi bien dans le sens Assouan-Louxor que l’inverse (contrairement à la dahabeyya). Les programmes s’établissent sur une base de 3 à 5 nuits. Encore peu de sandal voguent sur le Nil. Certains appartiennent à des agences de voyages.

- Il est possible de s’adresser directement sur place ou auprès de la compagnie Les Gréements du Nil.



Santé

Le 1er problème que l'on rencontre en Égypte est celui de l'intense concentration humaine dans la capitale : Le Caire est une des villes les plus peuplées et les plus polluées du monde.


Cela signifie : - asthmatiques et cardiaques, attention ; - hygiène générale défectueuse ; - hygiène alimentaire déplorable : Le Caire est l'une des destinations championnes du monde de la turista !

La célèbre poussière du Caire est terriblement glissante en cas de pluie : attention aux chutes et aux voitures qui ne freinent plus. Autres motifs de chutes, les chaussées et trottoirs défoncés, alors regardez bien où vous mettez les pieds. Et prudence absolue avec les voitures et bus, beaucoup d’accidents de piétons fauchés chaque jour.


Vaccinations

- Aucun vaccin n'est exigé pour les voyageurs en provenance d'Europe.

- Les vaccins « universels » (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche ; Repevax ou Boostrixtetra) : un rappel tous les 15 ans pour les personnes à jour de leurs vaccins. Hépatite B : immunité d’autant plus longue que la primovaccination a été faite tôt dans la vie (avant 20 ans, probable immunité à vie).

- Hépatite A : fortement recommandée par l’OMS, car c’est une des maladies qui se contractent le plus facilement (par l’alimentation). Après la 1re injection (protectrice 15 jours plus tard, à quasi 100 %), une 2de faite 6 à 18 mois plus tard entraîne probablement une immunité à vie.

- On recense un très fort taux d’hépatite C. Éviter à tout prix les piercings, les barbiers ou coiffeurs populaires. Si vous avez à subir une petite intervention chirurgicale, veillez à vous adresser aux cliniques les plus réputées. Pour les dentistes, c’est la même chose. « Plus c’est chic, plus vous avez des chances d’être bien soigné », c’est comme ça !

- En cas de long séjour, d'expatriation ou de séjour en milieu rural, les vaccins contre la rage et la typhoïde sont recommandés.


- Ne pas boire l’eau du robinet, sauf si elle est consommée via Lifestraw (le procédé individuel le plus économique). Il s’agit d’une sorte de paille individuelle qui filtre bactéries, virus et parasites (à hauteur de 99,99 % : du jamais vu) avec une capacité de 1 000 l, soit la consommation d’une personne sur 1 année. Sinon, achetez systématiquement de l’eau minérale soigneusement capsulée.



Téléphonie et internet
Téléphone

- De l'Égypte vers la France : 00-33, puis le numéro à 9 chiffres du correspondant (c’est-à-dire le numéro à 10 chiffres sans le 0). - De la France vers l'Égypte : composer le 00 + 20 (code pays) + indicatif de la ville (sans le 0 initial) + numéro du correspondant (fixe). Pour appeler un téléphone portable en Égypte depuis l’étranger, composer le 00-20, puis le numéro du correspondant sans le 0 initial.

- Appels intérieurs (dans deux gouvernorats différents) : de fixe à fixe, composer l’indicatif de la ville (y compris le 0, au début) et le numéro du correspondant. Exemple : pour téléphoner du Caire à Alexandrie, composer le 03 + numéro du correspondant. Du Caire au Caire : faire directement le numéro de son interlocuteur depuis un fixe ; si vous appelez d’un portable vers un fixe, composez le code ville (exemple : 02 pour Le Caire), puis le numéro de votre correspondant.


Les centres téléphoniques

Dans toutes les villes, villages, oasis, on trouve des centres téléphoniques très utiles. Généralement ouverts 24h/24 (ou jusqu’à 23h), ils sont un moyen pratique et plutôt économique de téléphoner à l’étranger. Certains centres disposent de cabines qui fonctionnent sans opérateur mais avec une carte (que l’on achète sur place).

Les portables en Égypte

L’usage du téléphone portable s’est complètement démocratisé en Égypte. Les 3 opérateurs locaux sont Orange, Vodafone et Etisalat. La couverture nationale est très bonne, même sur les routes longeant les parties désertiques.

- N’oubliez pas qu’on ne compose aucun indicatif de région avant un numéro de portable, mais on le compose systématiquement lorsqu’on appelle un fixe depuis un portable.



La meilleure période pour partir

La meilleure période pour visiter l'Egypte est l'hiver, essentiellement pour éviter les températures caniculaires de l'été. Les mois de novembre à mars sont les plus appropriés.


Le nord de l’Egypte peut être assez froid en hiver, mais l’ensemble du pays bénéficie toute l’année d’un climat chaud et sec, sauf pendant les mois de janvier à mars : les températures varient entre 20°C et 32°C au bord de la Méditerranée, et entre 28°C et 50°C autour d’Assouan, qui par ailleurs ne connaît la pluie que très rarement.


Le désert est évidemment le lieu des extrêmes, avec des journées suffocantes et des nuits très froides.


Vous choisirez donc les intersaisons pour découvrir l’ensemble du pays, en évitant mars et avril où souffle le Rhamcin, vent de sable qui sature l’air de poussière et rend toute sortie extrêmement pénible. Si vous ne visitez que le Sud, choisissez le coeur de l'hiver.


Décalage horaire

L’Égypte reste toute l’année à GMT + 2. En hiver, lorsqu’il est 12h en France, il est 13h en Égypte. En été, les 2 pays sont à la même heure.






gif