TOP ACTIVITES AUTRICHE - Innsbruck






Découvrir Innsbruck

Innsbruck est une ville autrichienne située dans l'ouest du pays, dans une vallée au cœur des Alpes; elle est la deuxième plus grande ville d'Europe dans cette situation, après sa jumelle alpine Grenoble. Elle est la capitale du Land du Tyrol, et est traversée par la rivière l'Inn.


Découvrez toutes les activités à Innsbruck




Comment aller à Innsbruck ?


En Avion

L’aéroport d’Innsbruck est le troisième aéroport d’Autriche derrière Vienne et Salzbourg. Depuis Prague, Vienne ou Paris, il est tout simplement impossible de s’y rendre en avion sans passer par une correspondance. Celle-ci a généralement lieu du côté d’Amsterdam.


L' aéroport d'Innsbruck (ou Flughafen Innsbruck en allemand) (code IATA : INN • code OACI : LOWI) dessert la ville d' Innsbruck et la région du Tyrol. C'est aussi l'aéroport des compagnies aériennes Welcome Air et Tyrolean.



Train

La principale station ferroviaire d’Innsbruck offre un service régulier, comme on pourrait s’attendre d’un carrefour européen central, dans toutes les directions – à l’ouest vers la Suisse, à l’est vers Salzbourg et le reste de l’Autriche, au nord vers l’Allemagne et au sud vers l’Italie. Les connexions aux villes italiennes peuvent parfois être un peu problématiques.


Voiture

Pour ceux qui aiment conduire et qui préfèrent voyager par la route, il existe toujours la possibilité de voyager en voiture. Cependant, sachez que la distance entre Paris et Innsbruck est de 934 km. Il faut environ 8h 34m pour conduire de Paris à Innsbruck.




 


Visiter Innsbruck: Capitale régionale du Tyrol autrichien, Innsbruck se trouve au coeur des Alpes, sur la rivière Inn. Ville historique et pittoresque, elle possède un patrimoine architectural et culturel remarquable.

Convoitée par toutes les nations alentours tout au long de son histoire, Innsbruck fut le siège de la cour impériale de Maximilien I à la fin du XVe siècle. Aujourd’hui, les monuments impériaux de l’époque des Habsbourg côtoient des bâtiments plus modernes au sein de la Vieille-Ville, avec comme toile de fond les hautes montagnes. Cet ensemble lui confère un charme unique en son genre !


HINNSBRUCK: Les incontournables :


Le petit Toit d’Or

Si l’on devait garder un seul symbole de la ville d’Innsbruck, ce serait lui : le Petit Toit d’or. Ce balcon en encorbellement orné de 2 657 bardeaux en cuivre dorés à l’or scintille et domine la vieille ville de la capitale régionale du Tyrol. C’est au début du XVIème siècle que l’Empereur Maximilien Ier du Saint-Empire le fit ériger. En bas, le musée qui porte son nom entraîne les visiteurs dans l’histoire de ce monument exceptionnel et l’époque où il fut construit. Des installations interactives permettent de vous plonger dans le Moyen Âge tardif. Les enfants sont invités à un palpitant voyage dans le temps avec le bouffon de l’Empereur : Kunz von der Rosen. Des activités créatives et des vêtements d’époque vous en apprennent encore davantage sur le Moyen Âge. Vous avez même le privilège de scruter la ville depuis le toit, à l’endroit exact où se plaçait jadis l’Empereur.



Le Palais impérial des Hofburg

Véritable ville dans la ville à l'image du Kremlin à Moscou, de l'Alhambra de Grenade ou de la Cité Interdite de Pékin, la Hofburg, ou palais impérial, ancienne résidence de la famille Habsbourg n'a cessé d'être agrandie. Depuis le XIIIème siècle, chaque génération a laissé son empreinte. Riche catalogue des différentes époques, l'imposant complexe composé de 2 600 pièces dans 18 bâtiments couvre près de 240 000 m². Aujourd'hui, une aile du vieux palais impérial abrite le siège de la Présidence de la République autrichienne, une autre la Bibliothèque nationale. Les 22 appartements impériaux et salles officielles constituent le passage obligé d'une première visite. On parvient aux salles d'habitation de l'empereur François-Joseph 1er et de son épouse, l'impératrice Elisabeth après avoir gravi le grand escalier impérial. Chaque pièce meublée d'après les plans de l'époque retrace leur cadre de vie authentique.




L’église de la Cour / Hofkirche

Située dans le centre-ville d’Innsbruck, l'église dite Hofkirche a été construite au milieu du XVIe siècle principalement pour héberger le mausolée de Maximilien Ier. A l’inverse de la simplicité de sa façade, elle est richement décorée à l’intérieur et protège de nombreux monuments que ce soit le mausolée de Maximilien ou encore les tombeaux de Ferdinand II et de sa femme…


La Hofkirche, haute en ornements gothiques et en couleurs avec une forte présence du marbre rouge, héberge également un orgue de type Renaissance, qui daterait de 1560. Construit par Jörg Ebert de Ravensburg, il est considéré comme l’un des plus beaux orgues d’Europe.




Le beffroi / La Stadtturm


La tour de l’hôtel de ville date de 1442 et permet d’avoir une vue magnifique sur les toits d’Innsbruck et aussi sur le Bergisel, le Patscherkofel, l'Inn et la Nordkette. 133 marches et 31 mètres de haut pour cette tour qui servait à l'époque à monter la garde, surveiller les alentours et alerter les habitants en cas de danger imminent. Situé juste à côté de l'hôtel de ville, il s'agit d'un très bon point de repère pour s'orienter dans la ville sans avoir le nez constamment sur le plan. Magnifique cadrant solaire sur la façade.



La cathédrale Saint-Jacques

La cathédrale d’Innsbruck, c’est ainsi que l’on appelle le plus souvent la cathédrale Saint-Jacques, fut mentionnée dès 1180. Elle s’élève majestueusement au-dessus des toits d’Innsbruck et jalonne le pèlerinage le plus important de la Chrétienté médiévale – le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Fortement endommagée par des tremblements de terre au 16e et au 17e siècle, elle fut restaurée de 1717 à 1724. Le célèbre peintre allemand Albrecht Dürer, qui admirait l’aspect impressionnant de cet important édifice religieux, l’immortalisa sur une aquarelle bien connue.

Le son inimitable du carillon invite les visiteurs des quatre coins du monde à entrer, pour découvrir l’intérieur somptueux de la cathédrale. Là, les fresques du plafond, peintes par Cosmas Damian Asam de Munich, représentent des scènes de la vie de saint Jacques. Les stucs caractéristiques de son frère Egit Quirin Asam créent un décor incroyable et fascinent l’œil où qu’il se pose.

Dans l’aile gauche du transept, vous pouvez admirer le mausolée de l’archiduc Maximilien III. Cet admirable chef-d’œuvre de bronze fut créé par Hubert Gerhard et son élève Caspar Gras et coulé par Heinrich Reinhard vers 1619. Les meilleures vues de l’intérieur spectaculaire de la cathédrale étaient réservées aux souverains et aux chanoinesses dans les galeries du chœur, directement reliées au Palais impérial adjacent.

En 1650, la peinture fut accordée à la cathédrale d’Innsbruck. L’aile gauche abrite le mausolée à baldaquin de l’archiduc Maximilien III. L’admirable ouvrage en bronze de Caspar Gras fut édifié vers 1620. Les souverains et les religieuses du couvent des dames nobles bénéficiaient d’une vue sur tout ce qui se passait dans l’église depuis la loge impériale, reliée par un passage au Palais impérial adjacent.



Maria-Theresien-Strasse


Flâner, faire du shopping, s'installer sur les terrasses des cafés et rencontrer des amis. En profiter pour admirer les façades baroques et le panorama urbain. C'est ça, la Maria-Theresien-Strasse d'aujourd'hui. Mais à sa fondation il y a plus de 700 ans, seules quelques fermes se dressaient là, dans la ville nouvelle. La vie se déroulait dans la vieille ville. De ce temps, elle était protégée par des remparts médiévaux imposants et n'était accessible que par la porte de St.-Jörgen-Tor. C'est à l’emplacement de celle-ci que se situe de nos jours l'accès à la Herzog-Friedrich-Strasse qui mène au Petit Toit d'or.


Bientôt, de nombreux nobles érigèrent leurs demeures près des portes de la ville. C'était bien plus pratique, en raison de la proximité de la cour seigneuriale. Les nouvelles maisons étaient de surcroît plus confortables que leurs vieux châteaux forts soumis aux courants d'air et plus éloignés. Certains de ces nouveaux bâtiments furent transformés en palais somptueux à l'époque baroque, et peuvent être admirés de nos jours. Mentionnons par exemple le Palais Gumpp - le parlement régional actuel (Landhaus) -, ou, en face, le Palais Trapp avec sa somptueuse cour intérieure et son café.



Les musées d’Innsbruck

Le musée régional du Tyrol Ferdinandeum consacré aux beaux-arts avec une collection allant de la fin de la préhistoire à nos jours. Vous y trouverez aussi des œuvres baroques et gothiques.


Le musée d’art populaire tyrolien qui s’intéresse à la vie au Tyrol et à sa culture en présentant de nombreux objets quotidiens, des meubles et des costumes typiques de la région.



Le Tirol Panorama retrace l’histoire sociale, politique et religieuse du Tyrol. Le musée doit son nom à une immense fresque de 1 000m² sous forme de tableau panoramique racontant la résistance tyrolienne face aux armées de Bavière et de France. C’est l’une des plus longues fresques au monde.


Le musée de la cloche Grassmayr présente tout le processus de fabrication des célèbres cloches de la maison Grassmayr, présentes partout en Autriche et dans le monde entier.





La basilique Wilten

Imposante, historique et généreuse, la basilique de Wilten est l’une des plus belles églises rococo du pays, la deuxième plus grande église de la ville après l’église abbatiale des Prémontrés et elle est de plus la patrie des Petits chanteurs de Wilten, les Wiltener Sängerknaben. Une légende rapporte que des légionnaires romains vénéraient déjà l’effigie d’une madone à cet endroit, appelé « Veldidena » en ces temps anciens.

Des vestiges d’une église paléochrétienne du 5e siècle trouvés sous la basilique tendent à confirmer cette hypothèse. Et en ces lieux, on ressent toute la vénération millénaire de la Sainte Vierge, encore bien vivante aujourd’hui. C’est ainsi que la statue de style gothique flamboyant sous son ciborium, surnommée « Notre Dame des quatre piliers », attire d’innombrables fidèles.


Dorures festives, couleurs délicates et stucs élégants

Au milieu du 18e siècle, cette église historique fut entièrement réédifiée par l’abbé Franz de Paula Penz, un amateur éclairé en matière de construction.

Les meilleurs artistes de l’époque ont contribué à sa réalisation - des artistes bavarois, ainsi que le fresquiste Mathias Günther et les Fechtmayr, stucateurs issus de l’école de Wessobrunn - pour un résultat de toute beauté.

Des couleurs délicates célèbrent la douce harmonie de la nef centrale, parachevée par des stucs rocaille élégants et légers à la fois, reflétant le charme classique du rococo pour une visite que vous n’oublierez pas de sitôt.

La visite de la basilique est autorisée en-dehors des messes, les dons spontanés sont les bienvenus.



Le tremplin de Bergisel

Le tremplin olympique et le saut à ski de la tournée internationale des quatre tremplins ont fait le Bergisel une attraction sportive et touristique de premier rang. Profitez d'une vue formidable sur la ville d'Innsbruck et ses environs.

réduire


  • Le tremplin olympique, renouvelé en 2002 par l’architecte Zaha Hadid, et le saut à ski de la tournée internationale des quatre tremplins ont fait le Bergisel une attraction sportive et touristique de premier rang.

  • Sa terrasse panoramique s’élève à environ 250 mètres au-dessus d’Innsbruck. On y admire à 360° le paysage montagneux surplombant Innsbruck et les environs.

  • Le restaurant panoramique vous accueille pendant les heures d’ouverture.

  • Pendant les mois d’été, on a la possibilité presque quotidienne d’observer des athlètes internationaux de saut à ski s’entraîner sur le tremplin.

  • Le nouvel ascenseur sur plan incliné transporte jusqu’à 350 personnes par heure et couvre les 250 mètres de distance en environ deux minutes.




Le château d’Ambras

Le Château d’Ambras abrite de nombreuses collections uniques et vous invite entre autres dans sa galerie, son Salle d’armes, son cabinet des Curiosités ainsi que dans son antiquarium.

Le château d'Ambras trône sur une colline au sud d’Innsbruck et était à l’époque une forteresse médiévale qui fut transformée en château style Renaissance par Ferdinand II de Tyrol, prince de la Renaissance, pour sa femme Philippine Welser. Il est l'héritage de l'un des plus grands collectionneurs d'art et de curiosités (précieuses) d'Autriche.

Le prince s’était constitué une impressionnante collection d’armes et d’objets divers du monde entier. On y ressent encore à quel point il aimait les arts et les sciences. Le château est devenu en 1880 un musée.

Aujourd’hui, dans la partie inférieure du château, les collections de grande valeur d’Ambras rassemblent des tableaux, la collection de la famille Habsbourg, des armures, des pièces ouvragées en or ou en argent, mais aussi des œuvres d’art et des objets exotiques du monde entier, tout ce qui caractérise les cabinets de curiosités de l’époque.



Nordkette

Depuis le centre ville d’Innsbruck, vous pouvez emprunter le funiculaire de la Hungerburg pour explorer le massif montagneux de la Nordkette.


Le départ se fait de la Congress Station, directement situé au centre historique d’Innsbruck.

Le funiculaire monte jusqu’à la station Alpenzoo et continue ensuite jusqu’ à Hungerburg, à 860 mètres d’altitude.

De là, vous empruntez le téléphérique et continuez la montée jusqu’à Seegrube à 1 905 mètres d’altitude.

Enfin un dernier téléphérique vous emmène au Hafelekar, à 2 256 mètres d’altitude. La montée permet d’admirer des paysages naturels époustouflants.

De là haut, autant vous dire que le panorama est splendide! Vue sur toute la vallée de l’Inn, les Alpes autrichiennes et même jusqu’à la frontière italienne, vous en prendrez plein les yeux.







Le zoo alpin d’Innsbruck

Découvrez et approchez plus de 100 espèces d’animaux vivant dans la région des Alpes. Une belle aventure, et pas seulement pour les plus petits. De plus, le zoo domine Innsbruck, la belle capitale régionale.


Bienvenue chez les ours, les loups et plus de cent autres espèces d’animaux des Alpes : La richesse abondante de la faune régionale en étonne plus d’un. De nombreux visiteurs ne la découvrent bien souvent qu’en venant au zoo alpin d’Innsbruck. La réussite de son concept de parc animalier lui a obtenu une estime et une renommée internationales auprès du public et des professionnels. Du chocard à bec jaune au rat des moissons, tout ce que compte la faune régionale vit et se reproduit ici. Les chouchous du public sont les ours bruns et les loutres, les loups et les aigles inspirent le respect et on peut voir de près des cochons Turopolje, des moutons, des chèvres, des oies et des vaches à la ferme. Parce que les montagnes représentent l’espace vital naturel de ces animaux, le zoo alpin est situé sur un versant au pied de la chaîne nord, et comprend des sentiers escarpés. Munissez-vous donc de bonnes chaussures !

Rusé comme un chamois à l’école du zoo Cet établissement existe depuis 1984 au zoo alpin d’Innsbruck. Les pédagogues du zoo connaissent par cœur les animaux ainsi que leur rythme journalier et saisonnier. Cela rend leurs explications particulièrement vivantes et intéressantes. Outre l’encadrement de groupes scolaires, ils travaillent également à la formation d’adultes et de personnel animalier, constituent une collection d’outils pédagogiques, s’occupent de la bibliothèque du zoo et organisent régulièrement des expositions



Le château Hasegg

Le château Hasegg est situé à quelques minutes d’Innsbruck dans le village médiéval de Hall. Ancien centre économique du Tyrol, le village est charmant et très pittoresque avec ses jolies petites ruelles.

C’est ici que vous pourrez visiter le château Hasegg, ancien hôtel de la monnaie où était frappée le Thaler, des pièces d’argent de grande valeur considérées comme l’ancêtre du dollar.

Vous en apprendrez plus sur son histoire et ses techniques de fabrication et vous pourrez même frapper votre propre pièce.

Au sommet de la tour de la Monnaie, vous pourrez aussi profiter de la vue sur Hall et les alentours.



Les mondes de Cristal Swarovski

Depuis plus de 10 ans, les « Mondes de cristal de Swarovski » enchantent des millions de visiteurs. On vient du monde entier et toute l’année à Wattens, près d’Innsbruck, pour admirer le cristal sous toutes ses facettes et toutes ses formes. Un géant créé par André Heller garde l’entrée de ce monde magique où les réalisations cristallines se montrent sans cesse sous un jour nouveau, ce qui ne cesse d’émerveiller petits et grands à chaque visite. Les Mondes de cristal vous réservent une surprise : pas moins de 17 cabinets des merveilles regorgent de surprises scintillantes.

A l’extérieur, au cœur d’un parc très coquet où sont exposées des œuvres d’art uniques dans leur écrin de petits bois de bouleaux, vous cheminez dans cette ambiance si particulière qui marie avec délicatesse art et nature. Une des installations les plus étonnantes est certainement ce nuage étincelant de 600 000 cristaux Swarovski, assemblés à la main, qui semble flotter au-dessus de l’eau. Dans cet univers, ce ne sont pas seulement les cristaux qui scintillent, mais aussi les yeux des enfants : une tour de jeux de quatre étages leur est réservée. Dans ce monde de merveilles, tout devient possible, même planer dans les airs. Quand la nuit tombe, la tour rayonne telle une gigantesque baguette magique.


D’autres idées de visites à Innsbruck et ses alentours


Innsbruck : expérience de rafting dans des rapides

Partez pour une merveilleuse aventure en pleine nature alpine. Ressentez l'adrénaline sur l'une des rivières d'eau vives les plus spectaculaires d'Europe, en affrontant des rapides de classe III avant un "Schnapps" festif à la fin du parcours.


Innsbruck: aventure en parapente

Vis tes rêves. Sous cette devise, vivez le parapente en tandem.

En quelques étapes, vous serez kidnappé dans la troisième dimension. Il n'y a que des impressions fantastiques et de nouvelles perspectives qui vous attendent. Sentez la merveilleuse liberté de l'air.


Innsbruck : soirées tyroliennes de la famille Gundolf

Découvrez la musique traditionnelle autrichienne avec ce spectacle d'1,5 h de la famille Gundolf. Écoutez des morceaux typiques, admirez les Tyroliens danser et faire le tape-cuisse, et écoutez le jodel traditionnel en dégustant un verre ou un repas.

Innsbruck: visite de Noël magique

Soyez témoin d'Innsbruck à un moment de l'année qui apporte de la magie à la ville. Visitez les marchés de Noël, admirez des sites emblématiques et apprenez-en davantage sur les traditions festives de la ville.

3 vues0 commentaire