TOP ACTIVITES BOLIVIE : Parc national de Sajama






Découvrir Le parc National de Sajama

En Bolivie le splendide parc national de Sajama se classe parmi les plus beaux panoramas qu’il vous sera donné de voir. C’est une destination de rêve qui séduit et qui plonge tout visiteur dans un enchantement de mille et une couleur et de merveille de la nature. Ce parc vous fera vaciller d’émotions. De ses paysages grandioses aux couleurs surréalistes en passant par ses Églises de style baroque et les magnifiques petits villages qui l’entourent. Si tout ceci n’a pas encore réussi à vous arracher un « ’ incroyable ! » Attendez-vous à être ébloui par les majestueux volcans du parc national de Sajama. Grand sera votre bonheur de découvrir ce site merveilleux.


Le parc possède une faune diversifiée et multiple. C’est un régal pour vos yeux et votre curiosité ! Vous serez émerveillé par les espèces animales qu’on y rencontre. Sa faune est typique de la région de pun. Deux espèces de poissons s’y retrouvent : le burruchyalla et le suche. Vous découvrirez environ 71 espèces d’oiseaux tel que le suri, la parina grande et le picida. Ce qui va vous paraître le plus sensationnel dans ce parc est la marée d’Alpaga et de Lamas qu’on y observe. La faune de ce parc est surtout l’attraction à ne pas rater lors d’une visite !


Découvrez toutes les activités en Bolivie




 



COMMENT ARRIVER AU PARC NATIONAL DE SAJAMA

B U S – C O L L E C T I V O

Le plus facile est de prendre un mini bus (un collectivo) à Patacamaya. Tous les bus faisant le trajet la Paz – Ururo peuvent vous y déposer. On vous signale que Patacamaya n’a pas grand intérêt comme petite ville… Vous y trouverez quand même des petits hôtels ouvert h24 si vous avez besoin d’y passer une nuit. Donc, de Patacamaya il faut prendre un collectivo direction Sajama. Il en part tous les jours entre 11h et 12h (on vous conseille d’arriver un peu en avance car dès qu’il est plein il part, et il y a peu de place). Le départ du mini bus se fait dans la rue principale. Le trajet dure 2h30 et vous coûtera 30 bob/pers.

Si vous loupez ce collectivo, il vous reste toujours la solution de prendre un bus pour le Chili, et de lui demander de vous déposer au début du chemin pour Sajama. Puis il vous restera 12km à faire en stop (si vous trouvez une voiture car cette route est très peu empruntée) ou à pied pour arriver à Sajama.

Pour le retour c’est la même histoire. Il y a 1 seul collectivo par jour au départ de Sajama pour Patacamaya (départ à 6h30 en semaine et à 5h le dimanche…).

Enfin, l’accès au parc national de Sajama est payant: 100 bob/pers. Ce droit d’entrée est à payer au poste de garde à l’entrée du parc (le collectivo vous y arrête)


Les incontournables :


Le village de Sajama :

C’est de là que partent la plupart des expéditions dans le parc. Ce village, à l’allure calme et paisible abrite des habitants très accueillants qui prendront plaisir à vous faire découvrir leurs traditions, leurs coutumes ; leur gastronomie et leurs œuvres artisanales surtout à base de laine de lama et de vigogne. D’origine préhispanique, le village n’a qu’un seul monument à savoir l’église de Nuestra Señora de Navidad.


En matière de gastronomie, le plat typique est le Chairo. C’est une soupe que l’on retrouve dans tous les villages de l’Altiplano. Vous y dégusterez également le Sajta de pollo, un autre met à base de poulet.

De nombreux visiteurs y font une halte avant de partir à l’assaut du parc ce qui vous promet de belles rencontres, que ce soit auprès des locaux ou des autres touristes.




Il faut savoir que l’entrée au parc est payante, le guichet se situant dans le village.



Les volcans du parc :

Le site abrite trois volcans dont le Nevado Sajama. Pour accéder au sommet de ce dernier, il faut partir depuis un mirador trônant à 4 540 m d’altitude. Avant de commencer l’ascension, on prend le temps d’admirer la superbe vue qu’on y a avec, en contrebas, des terres ocre et des lagunes dont la plus méconnaissable est celle de Huayna Khota.

A part le Nevado Sajama, le site abrite également les nevados jumeaux à savoir le Parinacota et le Pomerape. Le sommet du premier trône à 6 340 m d’altitude tandis que le second est haut de 6 240 m d’altitude. L’ascension de ces deux volcans est également possibles et des sentiers de randonnées ont même été établis sur leurs flancs pour faciliter la progression.



Le village de Tomarapi :

Il s’agit d’un petit village situé au nord du parc. Malgré sa petite taille, il abrite un lodge à la tête duquel se trouvent quelques villageois. S’il vous arrive de vous attarder dans le parc, vous pourrez alors y passer la nuit. A part ce lodge, le hameau de Tomarapi abrite également une église datant de l’époque coloniale et qui a su garder ce style unique à l’Altiplano.



Les eaux thermales de Kasilla :

Ces sources se situent à quelques kilomètres seulement du village. Elles se déclinent sous forme de piscine naturelle entourée d’un beau jardin. En réalité, ce site se situe sur la propriété d’un particulier qui ouvre volontiers l’accès de ces trésors aux visiteurs. Tout en vous baignant dans une eau chaude, vous pourrez alors admirer la superbe vue qui donne sur le Sajama. Rien de mieux pour se relaxer après une longue ascension des sommets du site ou après avoir marché sur plusieurs kilomètres dans le parc.



Les geysers de Juchusuma

On compte plus d’une dizaine de petits geysers au sein du parc. Ces derniers se situent à quelques kilomètres seulement du village Sajama. Après une longue randonnée, s’y rafraîchir est aussi une activité à ne pas oublier. Vous pourrez même y attendre le coucher du soleil pour admirer la beauté du site.






1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout