TOP ACTIVITES CAP-VERT - Île de Boa Vista






Découvrir Île de Boa vista

L’île la plus à l’est du Cap Vert, et la troisième plus grande, Boa Vista accueille les visiteurs qui veulent découvrir le mode de vie authentique de l’île.

Des déserts de sable et d’éboulis, des chaînes de montagnes et des kilomètres de plages étonnantes, baignées par des eaux turquoises, ne sont que quelques-unes des raisons pour visiter cet endroit magique.

Le moyen le plus simple de s’y rendre est en avion car l’aéroport de Boa Vista accueille depuis 2007 des vols internationaux directs vers Boa Vista et ce en provenance du monde entier.


Voir toutes les activités au Cap-Vert






aéroport de Rabil (code IATA : BVC • code OACI : GVBA) est un aéroport du Cap-Vert situé sur l'île de Boa Vista, elle-même située dans le groupe des îles de Barlavento, au sud de l'île de Sal.


Visiter Boa Vista: Parmi les nombreuses choses à faire à Boa Vista, Cap Vert, on peut citer les bains de soleil, la plongée en apnée et sous-marine, ainsi que les excursions de randonnée et les safaris.

Terre d’accueil de nombreuses tortues de mer qui viennent pondre sur ses plages, Boa Vista est le paradis des aventuriers. Son climat tropical aride, avec des étés chauds et des hivers doux, en fait l’endroit idéal à visiter toute l’année.

Le temps à Boa Vista est chaud toute l’année. Toutefois, si vous voulez éviter une chaleur excessive, la meilleure période pour visiter l’île est de novembre à juillet.

Les mois les plus chauds sont généralement août, septembre et octobre. Quelle que soit la date à laquelle vous prévoyez de partir, n’oubliez pas d’emporter avec vous une crème solaire respectueuse de la nature, un chapeau de soleil à large bord, ainsi que des vêtements d’été protecteurs avec un indice de protection solaire (SPF).

Cette météo paradisiaque fait également de l’archipel un endroit parfait pour passer vos vacances d’hiver au Cap Vert.



Découvrir Sal Rei

Sal Rei, la capitale de Boa Vista, est une ville confortable et endormie qui compte un peu plus de 6 000 habitants. Le point de repère le plus connu de la ville est sans conteste l’Igreja da Santa Isabel, une église de style colonial qui surplombe la place du même nom.

La façade baroque, peinte dans des tons de sable et de bleu royal, se fond parfaitement dans le paysage coloré de la place, caractérisé par des fleurs et des pavillons.


Sal Rei, Boa Vista tire son nom de la saline située près de la ville, où l’on dit qu’à l’époquie, seul le sel de la meilleure qualité était produit.

Les autres points forts de cette petite ville coloniale sont le port ainsi que les quartiers colorés qui impressionnent avec leurs petites maisons alignées le long des rues.

Ne manquez pas le marché de Boa Vista où vous pourrez vous approvisionner en fruits et légumes locaux. C’est considéré comme l’une des meilleures choses à faire à Sal Rei, Boa Vista.


 

Rabil et le désert de Viana

On gagne Rabil depuis Sal Rei par une route bordée de spectaculaires espaces sauvages. Les oasis se succèdent, îlots de cocotiers et de dattiers émergeant du désert. À Rabil, la plus ancienne église de l'île se compose d'une nef et de deux curieuses tours carrées. À proximité du village, une ancienne briqueterie à l'abandon dresse sa silhouette improbable sur un champ stérile. L'usine est un vestige de l'apogée de Boa Vista au XIXe s.

Les paysages alentour sont marqués par les dunes de sable blond du désert de Viana. Long de 5 kilomètres pour un seul de large, son paysage se modifie au gré des vents et des saisons. Les alizés chargés de sable blond venant du continent africain façonnent ce paysage en perpétuel changement. Les dunes sont ponctuées ça et là de micro-oasis ou de roches volcaniques sombres, cassant ainsi la monotonie d’un paysage digne du Sahara. Protégé par les autorités capverdiennes, la circulation d’engins à moteur y est interdite, un vrai havre de tranquillité.

De par sa petite taille et l’absence d’animaux dangereux, c’est un des déserts les plus accessibles du monde pour une balade improvisée. Il faut tout de même prévoir de l’eau en bonne quantité, un couvre-chef pour éviter toute insolation et de bonnes lunettes de soleil, la réverbération du sable étant forte. Les jours où le vent souffle un peu, les ombres mouvantes des nuages sur le sable clair ont un effet presque hypnotique.



 

Praia do Curralinho

Au sud-ouest de l’île, c’est la plage connue sous le nom de Santa Monica, car elle est aussi belle (beaucoup plus belle en réalité) que son homonyme très connue des Etats-Unis. Ne la ratez surtout pas, elle mérite le déplacement. C’est sans doute la plus grande de l’archipel, peut-être la plus sauvage et sûrement la plus magnifique. Elle se trouve à plusieurs heures de marche environ de Povoçao Velha.


Voir toutes les activités au Cap-Vert


 

Praia da Varandinha

Au sud-ouest de l'île, à environ 3 km de Povoação Velha, vous pouvez vous arrêter sur cette plage absolument paradisiaque, pour pique-niquer, par exemple dans les cavernes qui bordent la plage, pour aller piquer une tête ou encore faire du surf. L'absence de routes et d'infrastructures fait que les lieux demeurent intacts et cela contribue à lui donner une atmosphère brute et sauvage. Il faut en profiter grandement tant qu'il est encore temps, toutefois même si les vagues sont abordables, prenez garde aux courants pernicieux de cette région du globe.



 

Praia da Chaves

C’est une plage dans la partie ouest de l’île de Boa Vista, près de la région de Rabil. Ici, sur la plage avec quelques hôtels et stations touristiques ont été développés. La partie sud est incluse dans la réserve naturelle de Morro de Areia. La côte est pleine de dunes de sable et d’une cheminée qui s’y trouve. Nous recommandons fortement une promenade jusqu’à la plage de Chaves, en suivant le sable / les dunes à travers la plage d’Estoril et l’oasis de palmiers dattiers qui réjouissent la houle régulière du sable.


 

Praia da Atalanta

situé au nord de l’île de Boavista, il est surtout connu pour le Cabo de Santa Maria où le cargo espagnol qui lui a donné son nom, en 1968, est revenu d’un voyage en Argentine et au Brésil. La légende raconte qu’il serait chargé de cadeaux pour le dictateur Franco et ses partisans. Bien que n’étant pas une plage de baignade, Atalanta est une autre destination de planche à voile et un endroit pour regarder les tortues frayer entre juin et septembre.


Voir toutes les activités au Cap-Vert


 

Curral Velho

Cette longue plage blanche immaculée, encore vierge de toute construction, se situe au sud de Boa Vista, en face de l'îlot éponyme classé réserve ornithologique. Ourlée par endroits de rocailles ocre, on y voit encore les ruines de l'ancien village de pêcheurs. C'est aussi le début de la réserve naturelle de tortues : une expérience unique que de les observer de nuit durant la période de ponte. A juste titre, ces espaces sont de plus en plus réglementés et exigent une autorisation d'accès, renseignez-vous auprès de Naturalia pour vos explorations.



 

Cabo de Santa Maria

Il s'agit d'un bateau espagnol échoué le 1er septembre 1968 sur la côte nord de l’île, une vraie manne pour les habitants qui se sont approprié toute la cargaison. Plus de quatre décennies plus tard, cette carcasse battue par les vagues est l'une des principales attractions de l'île. En effet, le site offre un spectacle saisissant, presque fantomatique, sachant qu'au fur et à mesure des années, l'épave se dégrade. On y accède par une route pavée, en 4x4 ou à pied. Le bateau, très instagrammable, est repérable de loin et l’approche par la plage est superbe.


Voir toutes les activités au Cap-Vert


 

Praia de Lacação

Aux eaux cristallines et aux kilomètres de sable blanc, on dit oui ! Belle plage à l’est de Santa Monica, c'est ici que se trouve l'un des gigantesques complexes hôteliers, développement touristique oblige. De nombreuses plages de l'île sont d'ailleurs vidées de leur sable, servant de matière première pour la construction de projets immobiliers comme celui-ci. Ces constructions posent également problème, car elles perturbent les tortues, qui ont pour habitude d'y pondre. Il n'empêche que Lacação demeure encore belle et sauvage, pour très longtemps on espère.


Voir toutes les activités au Cap-Vert




4 vues0 commentaire