TOP ACTIVITES CAP-VERT - Île de Brava






Découvrir Brava

Voilà plus de deux cents ans que cette île du sud-ouest de l’archipel du Cap-Vert entretient un lien étroit avec les Etats-Unis. C’est d’ici que les premiers émigrants cap-verdiens partirent à la fin du XVIIIe siècle. Fuyant les famines dues à la sécheresse, ces Bravans embarquèrent pour travailler à bord de baleiniers américains et finirent par s’installer de l’autre côté de l’Atlantique, à la recherche d’une vie meilleure. Cette première vague d’émigration se mua en déferlante au fil des siècles. Et toutes les îles de l’archipel furent concernées. Aujourd’hui, on recense 700 000 Cap-Verdiens à l’étranger, soit 200 000 de plus qu’au pays. Dont 400 000 rien qu’aux Etats-Unis, notamment dans le Massachusetts et le Rhode Island. A Brava, tout le monde a un frère, une tante ou un cousin outre-Atlantique et de nombreux habitants parlent anglais. «Les Bravans sont branchés sur les Etats-Unis sans pour autant y habiter, explique Michel Lesourd, géographe et auteur de plusieurs ouvrages sur le Cap-Vert. Ils sont sans doute plus au courant de ce qui se passe à Boston qu’à Praia, la capitale cap-verdienne.» Et la réussite des expatriés, qui reviennent en nombre à l’occasion des fêtes votives, l’été, nourrit l’espoir des jeunes de vivre, eux aussi, le rêve américain.





Il vous faudra passer par Santiago et Fogo pour atteindre Brava, l’île aux fleurs !

Par avion: vers l’aéroport de Fogo et puis en ferry vers Brava. Si vous venez de l’étranger, vérifiez les vols (souvent très bon marché) vers Sal ou Boa Vista et prenez un vol interne pour Praia, puis pour Fogo.

En ferry : depuis Fogo, Cap Vert ou depuis Santiago. Le ferry de Fogo coûte environ 10 €. Les billets au départ de Fogo vers Brava ne peuvent pas être achetés au port mais seulement dans une agence de voyage comme Qualitur sur la place principale de Sao Felipe,Fogo.


Visiter Brava: l’île de Brava est une île mythique située au sud-ouest de l’archipel. C’est probablement l’une des plus difficiles à visiter car les accès sont limités. C’est aussi une de ses forces, c’est grâce à cela qu’elle a gardé son côté sauvage ; en portugais « bravo » signifie « sauvage ». Cette île est également nommée l’île aux fleurs par les capverdiens, en effet, le climat frais et humide de l’île permet l’éclosion de très belles fleurs tels que l’hibiscus, le bougainvilliers, le jasmin et bien d’autres encore rendant l’île parfois colorée et donc très agréable à visiter. Brava, c’est donc l’île petite, fraiche, végétale et authentique.



Visiter Nova Sintra

La ville de Vila Nova Sintra, la plus belle ville de l’archipel du Cap-Vert, capitale de l’île de Brava, a conservé son patrimoine architectural colonial. Elle doit son nom à la ressemblance climatique et structurale avec la ville de Sintra au Portugal. Localisée à 500 mètres d’altitude, la ville où est né l’un des plus grands poètes capverdien, Eugénio Tavares, offre de magnifiques vues panoramiques sur toute l’île de Brava.


 

Faire de la randonnée à Brava

Brava est un véritable petit paradis pour les randonneurs ! Malgré sa taille très petite, vous pouvez facilement passer plusieurs jours sur l’île sans réussir à faire tous ses sentiers. Le climat humide et les températures douces créent des conditions idéales pour la randonnée et le trekking.

C’est au cours de vos randonnées que vous apprécierez à sa juste valeur la beauté de “l’Ilha das Flores” (“l’île aux fleurs“). Les jardins colorés vous attireront avec leurs douces fragrances d’hibiscus, de bougainvilliers et de jasmin.

Les deux randonnées les plus importantes de Brava vont de Nova Sintra à Faja d’Agua et à Fontainhas (le plus haut village de Brava).



 

Se baigner dans les piscines naturelles de Faja d’Agua

Avec ses origines remontant à 1747, le village était célèbre pour être un port de débarquement pour les navires baleiniers en provenance des États-Unis. Brava est de loin l’île où l’influence américaine est la plus forte. Le monument Monumento aos Emigrantes érigé en 1993 est un symbole de l’émigration massive vers les États-Unis.

L’endroit est absolument unique. Abrité par les montagnes, vous profiterez d’une vue paisible sur la mer encadrée par des palmiers.



 

Visiter l’aéroport abandonné d’Esperadinha

L’aéroport abandonné d’Esperadinha est situé à seulement 1 km des piscines naturelles de Faja D’Agua. Il fût ouvert en 1992 mais a dû fermer en 2004 en raison des vents latéraux extrêmement forts et de la (trop) courte piste d’atterrissage. Cette fermeture a également marqué le début du déclin de Faja D’Agua.

Cependant, l’ancien aéroport de Brava, Cap-Vert, reste un endroit très intéressant à visiter. Laissez vous prendre en photo “en l’air” sur l’ancienne piste d’atterrissage ! Et ici aussi, vous aurez à nouveau des vues impressionnantes sur la côte rocheuse de Brava.



 

Ecouter de la musique capverdienne

La musique cap-verdienne est sa véritable richesse. La variété et la quantité de chanteurs, de compositeurs et de musiciens sur chaque île est une chose à laquelle il est difficile de s'habituer.

Même si certaines des formes musicales les plus populaires sont la Funaná, la Coladeira, le Batuque et le Cabo love, la morna reste la plus importante. Les paroles sont en créole capverdien et comprennent des instruments comme le cavaquinho, la clarinette, l’accordéon, le violon, le piano et la guitare. Certaines chansons sont profondément mélancoliques tandis que d’autres sont pleines de joie.

Les concerts ont lieu au centre culturel 7Sois7Luas à Nova Sintra où vous pourrez également dîner avec les musiciens après le spectacle.

 

Visiter une fromagerie à Cachaço

L’une des meilleures choses à faire à Brava, c’est de visiter une fromagerie locale. Le village de Cachaço est célèbre pour sa production de fromage et il y a plusieurs fromageries.

Aucun additif n’est utilisé pour produire le fromage qui est fabriqué avec du lait tout frais et qu’ils vendent à 1 € chacun. Pour la fermentation, ils utilisent un liquide obtenu à partir de l’estomac du chevreau. En quelques heures, le lait coagule et est prêt à devenir du fromage.

Assister au processus da fabrication de fromage vous donnera un aperçu précieux de la vie quotidienne des habitants de Brava.


 

Goûter de la nourriture capverdienne

Au Cap-Vert, également à Brava, le plat national est la cachupa, composé de maïs et d’haricots. D’autres repas typiques sont le poulet frit, le ragoût de buzio (fait à partir de la conque bubonique) et toutes sortes de poissons. L’écrevisse est une autre spécialité capverdienne.

En ce qui concerne les boissons, il faut absolument goûter le ponche (avec des fruits) et le grogue (un rhum fort fabriqué à partir de canne à sucre distillée).


Les plats les plus typiques de Brava sont les crustacés et le “xerén com capa“. La cuisine locale a été influencée par l’émigration aux États-Unis et c’est pourquoi même la tarte à la citrouille ou aux pommes a trouvé son chemin jusqu’à Brava. Parfois, les ingrédients sont remplacés par les fruits locaux comme la mangue, l’avocat ou la papaye.


 

Visiter Furna

Au pied de la capitale Vila Nova Sintra, se dresse un petit village de pêcheurs, Furna. Sa magnifique baie en a fait le principal port de l’île. Reconnue comme étant la meilleure zone de pêche de l’île, le village a pris de l’importance grâce aux ferrys qui relient tous les jours l’île de Brava à l’île de Fogo.


 

Découvrir toutes les activités au Cap-Vert




9 vues0 commentaire