TOP ACTIVITES GEORGIE - Tbilissi






Découvrir Tbilissi

Au carrefour de l’Europe et de l’Asie, la Géorgie est une destination encore méconnue des voyageurs. Situé dans la région du Caucase, à l’est de la mer Noire, le pays est doté d’une nature extraordinaire. Majoritairement orthodoxe, le pays regorge d’églises souvent perchées dans des décors spectaculaires. Koutaïssi, la deuxième plus grande ville géorgienne, est incontournable pour son ambiance bohème et romantique. De nombreux sites insolites se cachent en Géorgie comme la superbe cité troglodyte de Vardzia, ou le monastère de David Gareja perché dans un décor semi-désertique. Vous l’aurez compris, un voyage en Géorgie a de quoi surprendre et séduire !






Tbilisi International Airport


Visiter Tbilissi: À Tbilissi, vous serez au cœur de la plus ancienne ville de la Géorgie. Elle est d’une beauté spectaculaire et s’ouvre sur les deux rives du fleuve Koura, entourée de magnifiques montagnes sur trois côtés. Les constructions qui s’y trouvent lui prêtent également un charme particulier. Vous serez impressionné et vous chercherez même à vous y installer. Vous trouverez des bâtiments qui sont pour la plupart des maisons à balcons, des monuments historiques et culturels. Faites le déplacement pour découvrir tout ce que cachent les styles architecturaux de cette merveilleuse cité. Votre émerveillement sera total !



TBILISSI : Les incontournables


le quartier des thermes

Aussi indiqué « Sulphur Bath » ou en géorgien « Abanothubani ». C’est le quartier historique de Tbilissi. C’est là où ont été construits les premiers bâtiments de la ville, autour des sources chaudes qui se trouvaient là (Tbilissi signifie « place chaude » d’ailleurs, ou quelque chose approchant). Aujourd’hui, on y trouve une petite dizaine d’établissement thermaux différents, qui proposent tous plus ou moins la même chose.

Au cœur de ce quartier (pas entièrement numérisé sur Google Maps ), se trouve une petite rivière avec mini-cascades, des ponts mignons et des façades avec balcons au-dessus de la falaise. Tout a été rénové récemment, on n’y retrouve pas le même charme décrépit que dans certains quartiers de Tbilissi, mais les rénovations ont été effectuées avec goût et dans le respect de l’architecture du quartier. Superbe !


le canyon de Tbilissi et sa cascade

Oui, vous ne rêvez pas : à Tbilissi on peut aller voir son canyon au plein cœur de la vieille ville. Ce n’est pas un immense canyon, loin de là, mais c’est tout de même une vraie curiosité de trouver ça là.

Quand vous êtes au niveau des établissements thermaux, remontez la petite rivière, enjambez quelques ponts en vous engouffrant toujours vers le fond du canyon, jusqu’à tomber sur une vraie belle cascade d’une vingtaine de mètres de haut. Endroit impressionnant et très sympa, avec étonnement assez peu de monde.

Attention, cet endroit n’est indiqué sur aucune des cartes de l’office de tourisme (même pas recommandé par l’hôtesse, d’ailleurs…). Si vous voulez trouver simplement, repérez le restaurant Culinarium Khasheria sur Google Maps et partez sur la gauche (quand vous lui faites face). Vous allez finir par tomber sur la petite rivière et les premiers ponts. La cascade est au bout.

Par là, vous trouverez le Legvi Café qui offre un chouette cadre pour une pause fraîcheur.


le Pont de la Paix

Le Pont de la Paix à Tbilissi dessiné par l’architecte Michele De Lucchi en janvier 2009, a été fortement soutenu par le jeune président de la Géorgie Mikhaïl Saakashviliche qui l’a inauguré le 6 mai 2010. Créé comme une passerelle piétonne sur le fleuve Mtkvari, là où, dans le passé, les chameaux se trouvaient le long de l’ancienne Route de la Soie, reliant le vieux quartier de Berikoni avec celui de Rikhe, grande zone verte à deux pas du palais présidentiel. Le pont, long de 160 m et large de 4,80 m dans la partie centrale, est une structure à caisson métallique légère suspendue à une toiture réticulaire en acier et en plaques de verre qui prend la forme sinueuse d’une feuille d’acier; élément de rencontre entre l’architecture et l’ingénierie. Le toit est une fine membrane unique, presque comme une coquille grâce à ses formes naturelles, solidement ancré au sol des deux côtés du fleuve par quatre pylônes en forme de fourche. La conception de la trame résulte de quelques simples concepts géométriques: la courbe de l’extrados est formée par trois circonférences tangentes.


le théâtre Gabriadze

Le théâtre de marionnettes Rézo Gabriadze est l’une des emblèmes de la ville, à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre visite de Tbilissi. Son architecture est vraiment étonnante, on dirait que la tour manque de s’effondrer. Elle a un côté presque « Gaudien » et n’aurait sûrement pas fait tâche à Barcelone. Si vous le pouvez, tâchez de vous trouver par là sur une heure « pile », vous aurez droit en prime à une petite animation de marionnettes.

Pour ceux d’entre vous qui aiment le style du théâtre et qui veulent voir un spectacle de marionnettes vraiment unique au monde, vous trouverez le programme de ce qui se joue actuellement sur le site officiel. Vous pouvez acheter vos tickets en ligne, ou bien sur place au guichet qui se trouve en bas de la « tour ». Pour info, les spectacles sont sous-titrés en anglais, mais joués en russe ou en géorgien. De toute façon les histoires sont assez faciles à suivre, même sans comprendre grand chose à ce qui se dit.

la Rue Kote Abkhazi

C’est une rue pavée et vivante, bordée d’arbres apportant une ombre bienvenue quand le soleil d’été frappe de plein fouet la capitale géorgienne.

On y trouve plusieurs restaurants agréables et surtout plein de petites boutiques, de vêtements ou de souvenirs, le tout dans une ambiance parfois un peu bohème. Ce coin m’a fait pensé au quartier bohème de Belgrade. Elle part de Freedom Square et va jusqu’à Gorgasali Square, en traversant une bonne partie du centre historique de Tbilissi. Vous pouvez donc facilement visiter la vieille ville de Tbilissi en prenant cette rue comme point de repère, en serpentant dans les ruelles perpendiculaires. Très sympa !


la forteresse Narikala

Narikala, forteresse mère de Tbilissi surplombe majestueusement la capitale de la Géorgie et offre l'un des meilleurs panoramas sur la ville.

Dans cette métropole peuplée d'au moins 1,5 millions de personnes, le vieux rempart symbolise l'unité, la

défense et l'autonomie. Il se compose de deux enceintes renforcées et abrite l'Eglise Saint-Nicolas depuis 9 siècles, restaurée en 1996.

La fortification prédomine la colline escarpée de Soloaki. Elle vous fait profiter d'une vue imprenable sur les bains publics et les jardins botaniques de Tbilissi. La vue sur le Grand Caucase y est tout simplement superbe.

Véritable vestige historique, cette forteresse est un lieu incontournable à visiter lors de votre voyageen plein cœur de la Géorgie.

Cette ancienne forteresse perse est l'une des architectures les plus remarquables dans le centre historique de Tbilissi. Elle offre de magnifiques points de vue sur l'ensemble de la ville, jalonnée d'un labyrinthe de ruelles abruptes.

Demeurant presque inhabitée durant des années, la citadelle constitue un point de repère aux yeux des habitants de Tbilissi.

Le fort changea d'occupants au fil des siècles et leur passage marqua des traces ineffaçables jusqu'alors.

La cité elle-même fut le théâtre de nombreuses invasions au cours de son histoire. Elle tomba sous l'emprise des perses, subit l'attaque des mongols et fut occupée par les souverains géorgiens.

Cette domination territoriale leur permit cependant de transformer la cité entière en capitale.


Mother of Georgia

La mère de la Géorgie, Kartlis Deda, est un monument situé à Tbilissi, la capitale de la Géorgie. La statue a été érigée au sommet de la colline de Sololaki à côté de la forteresse de Narikala en 1958, l’année où Tbilissi a célébré son 1500e anniversaire. L’éminente sculptrice géorgienne Elguja Amashukeli a conçu la figure en aluminium de vingt mètres d’une femme en robe nationale géorgienne. Mère de Géorgie symbolise le caractère national géorgien: dans sa main gauche, elle tient un bol de vin pour saluer ceux qui viennent comme amis, et dans sa main droite est une épée pour ceux qui viennent comme ennemis.

La meilleure façon de se rendre à la mère du monument de la Géorgie est par le téléphérique. En plus de la colline, belle vue sur Tbilissi. Il y a beaucoup de musiciens de rue qui jouent de la musique douce la plupart du temps.



le jardin botanique

Aujourd'hui, une riche variété florale se présente au regard de tous, au jardin botanique de Tbilissi. Cet endroit est constamment coloré, et s'embellit de toutes sortes de fleurs. Vous apprécierez tout particulièrement y passer du temps au printemps. Le jardin botanique est également intéressant pour les amateurs de photographie. C'est un endroit agréable pour les séances de photos, qui peuvent rendre votre journée encore plus lumineuse et mémorable. Vous y verrez de nombreux couples qui prennent des photos ou des groupes d'amis qui apprécient la nature, ou des voyageurs solitaires, qui lisent un livre sous les arbres et profitent simplement de leur temps à Tbilissi.


Outre les Géorgiens eux-mêmes, le jardin botanique de Tbilissi est devenu très populaire auprès des touristes. Le moyen le plus agréable de se rendre au jardin botanique est d'utiliser une tyrolienne qui permet d'y arriver en quelques secondes depuis la forteresse de Narikala. C'est l'une des activités préférées de nos visiteurs, car ils peuvent s'y rendre directement par les airs. Le fait de commencer par une petite activité de l'extrême offre un beau contraste par rapport à cet endroit résolument calme, où on aime à profiter du soleil, et de la cascade à proximité. Vous pouvez également voir le monument de la Mère de la Géorgie sous un angle totalement différent.

Lors de votre séjour en Géorgie, ne manquez pas le jardin botanique de Tbilissi. C'est le meilleur endroit pour se détendre et aussi pour profiter de la vue sur la ville. Vous serez à la fois en plein cœur de la ville animée, et en même temps très proche de la nature. Les sensations agréables et relaxantes dont vous vous emplirez ici vous accompagneront partout, tout au long de votre séjour






Rike Park

Juste de l’autre côté du pont de la Paix se trouve le Rike Park, d’où vous pourrez notamment prendre le télécabine pour rallier les hauteurs de Tbilissi (et visiter notamment la forteresse de Narikala, j’en parlais plus haut). Le Rike Park est un endroit aéré, bien organisé et entretenu, où se trouvent de nombreuses fontaines, des parterres de lavande, plein de petits bancs pour s’assoir et profiter de l’atmosphère de la ville, … Un endroit vraiment très sympa !

Le soir, ça s’anime bien, avec quelques terrasses qui se remplissent (mais la musique y est forte, et le style de ce qui était diffusé ne colle pas à l’atmosphère générale de l’endroit plutôt paisible).


cathédrale de la Sainte Trinité

La cathédrale de la Sainte Trinité, également appelée cathédrale de Tsminda Sameba, est l’un des plus beaux points d’attraction de la ville. Bien que l’église massive ressemble à un bâtiment du Moyen Âge, elle a été construite entre 1995 et 2004. Située sur une colline et haute de 87 mètres, la cathédrale de la Sainte-Trinité domine le quartier historique d’Avlabari. La coupole partiellement dorée et les toits en couches offrent une vue imprenable. N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à l’intérieur de l’église, décorée de marbre et de peintures délicates.


parc de Mtatsminda

Le parc de Mtatsminda se trouve au sommet du mont Mtatsminda, à une altitude de 770 mètres. Il n’est pas surprenant que de nombreux habitants et voyageurs préfèrent cet endroit pour ses magnifiques vues sur Tbilissi uniquement. Outre les points de vue, Mtatsminda est également un petit parc d’attractions pour les voyageurs de tous âges. Montez sur la grande roue pour profiter d’une vue encore meilleure, tandis que les enfants peuvent s’amuser dans les manèges et le parc rempli de dinosaures en mouvement.

Il y a deux façons de se rendre au parc Mtatsminda : vous pouvez soit prendre le funiculaire depuis la rue Daniel Chonqadze, soit un ancien bus soviétique sur la ligne 124 depuis la place centrale de la Liberté.


découvrez toutes les activités à Tbilissi


Se rendre à Tbilissi et se déplacer sur place :


> Aller de l’aéroport à Tbilissi (et inversement)

Deux options pour aller de l’aéroport de Tbilissi à la ville : le bus et le taxi.


>> Le bus de l’aéroport au centre de Tbilissi

L’aéroport de Tbilissi est relié au centre de la capitale géorgienne par un bus de ville. C’est la ligne 37 qui vous y emmènera. A l’aéroport, vous trouverez l’arrêt du bus 37 juste en sortant du hall des arrivées.

Le trajet coûte 0,50 laris (quelque chose comme 15 centimes d’euros…). A noter que le ticket de bus est payable uniquement en pièce, ce qui n’est pas pratique quand on vient d’arriver dans le pays et qu’on a récupéré seulement des billets au distributeur/change… « Cassez » votre plus petit billet à l’office de tourisme de l’aéroport, ils ont l’habitude.

Comptez 45 minutes de trajet environ (c’est parfois plus rapide, mais vu les bouchons à Tbilissi, mieux vaut prévoir large…). Le bus circule tous les jours de 7h à 22h, avec une fréquence d’environ un passage toutes les 20 minutes.

La bus 37 vous déposera au niveau du métro « Liberty Square », sur Rustaveli Avenue, à deux pas de Freedom Square (qui marque en quelques sortes l’entrée dans la vieille ville). C’est aussi de là que vous repartirez (arrêt de bus côté métro) lorsque vous prendrez votre avion de retour.


>> Le taxi pour aller de l’aéroport au centre de Tbilissi

Il y a 17 kilomètres entre l’aéroport de Tbilissi et le centre ville. Le trajet coûte normalement entre 20 et 25 laris, selon la localisation exacte de votre logement et vos talents de négociateur. Ne vous laissez pas impressionner par les chauffeurs vous proposant 30 laris (ou parfois plus), ce n’est pas le prix.

Notez que la plupart des chauffeurs ne parlent pas l’anglais, il vous faudrait idéalement vous exprimer en géorgien ou en russe (pas hyper simple, donc). Si vous avez un vol qui redécolle de Tbilissi en dehors des horaires permettant de faire le trajet en bus classique, je vous conseille de faire réserver un taxi par votre hébergement, en prenant soin de préciser l’heure à laquelle vous souhaitez être récupéré (faites le par écrit, idéalement via Google Translate, si vous n’arrivez pas à communiquer par manque de langue commune). Là vous serez sûr que le taxi viendra, et vous serez également sûr de payer le prix « géorgien ».


> Aller de l’aéroport de Kutaisi à Tbilissi (et inversement)

Il y a maintenant de nombreux vols low-costs permettant d’arriver en Géorgie par l’aéroport de Kutaisi. Si vous ne souhaitez pas visiter Kutaisi (qui est pourtant une ville très sympa), vous pouvez tout à fait rejoindre Tbilissi directement depuis l’aéroport. Pour cela, prenez la marshrutka (mini-bus collectif) qui se trouve à droite en sortant du hall des arrivées. Le ticket s’achète au bureau de l’office de tourisme, face à vous quand vous sortez de la zone douanière. Le prix est de 20 laris, pour environ 4 heures de trajet.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout